Tchad : le CTVC condamne les délestages intempestifs en ce mois de Ramadan

Tchad : le CTVC condamne les délestages intempestifs en ce mois de Ramadan

Le Collectif tchadien contre la vie chère (CTVC), dans un communiqué, s’insurge contre la spéculation des prix des produits de première nécessité et trouve inadmissible les coupures d’eau et électricité dans la capitale en ce mois de Ramadan.

Le Collectif tchadien contre la vie chère (CTVC) constate avec regret que ce mois Saint et béni durant lequel les musulmans se prosternent devant Dieu pour être pardonnés de leurs péchés est devenu paradoxalement une occasion pour les commerçants supposés, eux aussi, croire en Allah de procéder de manière exagérée et injustifiée à la spéculation des prix des produits de première nécessité sur tous les marchés du pays.

Bien que le Saint Coran considère comme  « Haram » la quête effrénée du profit en vendant les produits au double, triple, voire quadruple du prix normal, cela est devenu l’apanage des commerçants véreux avec la complicité voire la bénédiction des agents de l’Etat en charge du contrôle des prix”, dit le CTVC dans le communiqué de presse.

Le Collectif tchadien contre la vie chère (CTVC) suggère au gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent pour y mettre un terme.

Le collectif tchadien contre la vie chère trouve inadmissible que la Société nationale d’Electricité (SNE) et la Société tchadienne d’Eau (STE) continuent avec des délestages intempestifs et imprévus qui asphyxient les croyants et les soumettent à la tentation.

Le CTVC qui estime que les citoyens se nourrissent non pas seulement du pain mais aussi de la parole de Dieu, plaide pour que la fourniture de l’eau et de l’électricité soit régulière en ce mois de Ramadan.

Le CTVC exprimetoute sa solidarité aux communautés musulmanes du Tchad, et exige du Gouvernement la prise à bras le corps de ces préoccupations brûlantes qui constituent une entrave à la liberté de culte. 

Le CTVC se réserve le droit d’inviter ses militants et sympathisants à demeurer mobilisés pour un éventuel appel à la protestation si rien n’est entrepris, dans les meilleurs délais, pour permettre aux fidèles musulmans  de passer cette période de pénitence dans la sérénité. 

Enfin, le CTVC rappelle aux autorités tchadiennes qu’il est déterminé à faire respecter les droits fondamentaux de nos populations sans distinction de confessions religieuses ni de convictions politiques.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :