Tchad : le Conseil national du patronat demande l’aide du gouvernement aux entreprises

ECONOMIE – Le président du Conseil national du patronat tchadien (CNPT), Bichara Doudoua, a fait un point de presse ce jeudi 23 juillet. Il plaide pour la protection des industries, des biens, des services et du commerce formel au Tchad.

Le Conseil national du patronat tchadien se félicite de l’engagement des entreprises tchadiennes, notamment ses membres qui, malgré la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus ne cessent de porter main forte aux recettes fiscales de l’Etat. Selon le président du CNPT, ces entreprises constituent l’essentiel du tissu économique hors pétrole. « Ces entreprises jouent un triple rôle prépondérant d’où la pérennisation du tissu économique, des recettes publiques et le maintien de l’emploi décent », a expliqué Bichara Doudoua.

Face à cette situation, le CNPT interpelle le gouvernement à apporter une aide considérable à ces entreprises en vue de leur protection et rappelle l’opinion nationale de la mission qui lui est assignée.

Bichara Doudoua précise que la mission principale du CNPT est d’informer le gouvernement sur des préoccupations réelles des entreprises en général et de ses adhérents en particulier. C’est pour permettre de prendre des mesures de régulation idoines. Selon son président, le CNPT ne soutient nullement le monopole des entreprises, voire le regroupement d’intérêt pour consacrer une position dominante. C’est dans cette logique que l’institution soutient l’esprit ayant conduit la prise de l’arrêté portant suspension de l’importation de la cigarette dont l’objectif est de préserver les recettes et l’emplois que porte la MCT ( Manufacture des cigarettes au Tchad), affirme le président Bichara Doudoua.

Toutefois, il se dit étonné de l’action de l’association pour la défense des droits de consommateurs d’avoir dénoncé cet arrêté. A cet effet, le Conseil porte à la connaissance de tous que « la MCT ne cherche nullement à se soustraire de ses obligations ». Elle se soucie plutôt de l’application des objectifs de la CCLAT (Convention cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac) pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac.

En dépit de tout cela, le CNPT appelle toutes les autorités gouvernementales, particulièrement le ministre des finances et du budget à travers la direction générale des douanes et des droits indirects, à l’application stricte de l’arrêté querellé pour la sécurisation des recettes fiscales du Tchad. Il les exhorte aussi à entrevoir la possibilité d’une protection renforcée des industries implantées au Tchad.

Nguena Oundoum Cynthia

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :