Tchad : brouille au sein de l’association des Lamy-Fortains

Tchad : brouille au sein de l’association des Lamy-Fortains

SOCIÉTÉ – L’association des Lamy-Fortains est divisée à quelques jours de son traditionnel bal du réveillon très couru par le tout N’Djamena. C’est lors de l’assemblée générale tenue le samedi 14 décembre 2019 que les tensions se sont exacerbées.

L’association des Lamy-Fortains a tenu son assemblée générale le samedi 14 décembre pour évaluer et mettre sur pied un nouveau bureau. Pendant les débats, les anciens de la capitale tchadienne ne se sont pas entendu sur le nouveau bureau exécutif. Deux groupes se dégagent.

Un groupe veut reconduire le bureau sortant, un autre veut un nouveau. L’entente n’est pas trouvée ; l’assemblée générale est suspendue pour trouver une solution.

Selon nos informations, un comité directeur composé de 13 membres est mis en place pour proposer un bureau exécutif. Ce comité a deux mois pour faire ce travail. En attendant, le comité d’organisation de l’assemblée général gère les affaires courantes.

Fort Lamy fondé par Emile Gentil le 29 mai 1900, rebaptisé N’Djamena le 6 novembre 1973 par le président François Tombalbaye était l’ancien nom de la capitale tchadienne. Ville mixte, elle est devenu rapidement le carrefour de toute la population.

Les anciens de la capitale se sont constitués en association pour renforcer la cohésion entre les habitants de la capitale, mais surtout préserver le savoir-vivre et être propre des Lamy-fortains. Connus pour leur haut sens de la cohabitation pacifique et solidaire, le Lamy-fortains ou N’Djamenois ont développer le concept de “Lingui” (reconnaissance ou loyauté) qui définit leur culture cosmopolite. Comme ils le disent si bien, être lamyfortain c’est une attitude, un comportement, un savoir vivre et être.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :