Tchad : l’assassin de Madina Koulamallah condamné à la prison à vie

JUSTICE – L’assassin de dame Madina Koulamallah est condamné à la prison à vie. Le verdict est tombé ce mardi 4 février 2020 lors de la première session criminelle de la Cour d’appel de N’Djamena.

Le commerçant Mahamat Bachar Youssouf a été condamné mardi à la prison à vie pour homicide volontaire et recel de malfaiteur, et au paiement à la partie civile de 250 millions de Francs CFA à titre de dommages et intérêts. Le verdict est tombé dans l’après-midi du mardi 4 février 2020 après plus de 6 heures de plaidoirie.

Les faits

« Jour 21 octobre 2015 à 7 heures, le commerçant Mahamat Bachar Youssouf et deux individus ont débarqué chez dame Madina Khoullamallah pour réclamer une créance. Pour avoir libre cour, Mahamat Bachar Youssouf a envoyé la sentinelle de la maison de Madina lui faire transférer de crédit pour son téléphone. Quand la sentinelle était partie accomplir la commission de Mahamat Bachar en lui faisant le transfert de crédit, les 2 complices de Mahamat Bachar qui attendaient dehors ont profité de l’absence de la sentinelle pour rejoindre Mahamat Bahar à l’intérieur de la concession de Madina et ont bloqué le portail . C’est ainsi que selon toujours les témoins, le commerçant, Mahamat Bachar profitant de l’absence du gardien a tiré à bout portant sur dame Madina et a tenu au respect les occupants de la maison avec son arme avant de disparaître », explique un témoin à la barre.

Le commerçant pour sa part a déclaré à la barre qu’il était venu ce jour le matin pour prendre le titre foncier de la maison où habitait dame Madina en contrepartie de sa créance qui s’élève selon lui à 101 millions 360 000 CFA. « J’ai fait un tir de sommation », affirme-t-il.

L’accusé refuse de dénoncer les autres personnes qui l’ont accompagné le jour où il a commis son forfait malgré l’insistance des avocats de la partie civile et des témoins.

Pour Me Olivier Goura, l’avocat de la de la famille Khoulamallah, l’affaire de Bachar est l’arbre qui cache la forêt. “Il y a des citoyens qui veulent se faire justice et agissent comme à l’époque de la pierre taillée et comme tel il faut les condamner pour que cela serve d’exemples aux autres“, déclare-t-il.

Me Alain Kagonbé, l’avocat des accusés citant l’article 87 du code de procédure pénale, indique qu’il n’y a pas de délit de recel des malfaiteurs et demande l’abandon de charge retenue contre Ahmed Korom, Ali Yosko et Mahamat Zene Tahir.


Le Procureur général a requis conformément aux dispositions de l’article 303 du code pénal contre l’accusé l’emprisonnement à vie et ordonne son transfèrement à Korotoro pour homicide volontaire avec préméditation et met hors de cause les accusés Mahamat Zene Tahir et Ahmed Korom pour insuffisance d’éléments de preuves. Ainsi l’audience a été suspendue pour la délibération.

A la reprise de l’audience, la Cour a reconnu coupable de l’assassinat de dame Madina Khoulamallah, le commerçant Mahamat Bachar Youssouf et le condamne à la prison à vie et 250 millions de dommage et intérêt.

Avec Dja FM

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :