Tchad: lancement officiel des activités du Mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs

N’DJAMENA, 22 août (Xinhua) — Le Premier ministre tchadien par intérim, Adoum Younousmi, a lancé jeudi les activités du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), un programme accepté volontairement et d’un commun accord par les Etats membres de l’Union Africaine en 2003 pour promouvoir et renforcer la gouvernance dans le contexte du Nouveau Partenariat de Développement (NEPAD).

Dans un message lu par M. Adoum Younousmi, le président tchadien Idriss Déby Itno a affirmé que le MAEP est à la fois le gage du succès de son pays dans sa marche irréversible vers le progrès économique et social et l’outil par excellence de consolidation de ses acquis démocratiques.

“Je suis décidé à gagner la rude bataille de la bonne gouvernance avec le concours de toutes les forces vives de notre pays. Tout doit être dit et fait sans réserve, sans faux-fuyant et sans complaisance dans une vision à la fois dynamique et réaliste”, a indiqué le chef de l’Etat tchadien qui a signé le protocole d’adhésion de son pays au MAEP, janvier 2013 à Addis-Abeba ( Ethiopie).

Le processus du MAEP s’intéresse principalement à quatre domaines précis: gouvernance politique, gouvernance économique, gouvernance des entreprises et développement socioéconomique.

Pour la mise en oeuvre du programme, le Tchad a mis en place les structures nationales nécessaires: Point focal, Conseil national de gouvernance et Secrétariat national.

Le président Déby Itno a convié tous ces organes à identifier les forces et faiblesses du Tchad en matière de bonne gouvernance et de proposer un plan cohérent d’actions pour la réussite de leurs missions.

“Nous devons nous exiger des efforts qui sont porteurs d’espoir et je serai particulièrement vigilant à cet effet pour que notre pays, le Tchad, ne soit pas recalé dans ce processus”, a-t-il prévenu.

Au plus tard, fin janvier 2015, le rapport-pays du Tchad devra être présenté au forum des chefs d’Etat. Car chaque pays a dix- huit mois, après la signature de l’entente, pour présenter le premier rapport.

Le chef de l’Etat tchadien a également convié tous ses compatriotes à s’approprier le MAEP, leur “outil” et leur “bien”, et à bien servir et à participer à toutes les phases de l’évaluation afin que ce processus soit transparent, crédible et objectif.

“Car l’implication pleine et entière de chacun de nous aidera à adopter de meilleures normes et politiques en matière de gouvernance afin que toutes les ressources du pays soient bien orientées, bien gérées pour le plus grand bien de l’intérêt général”, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :