Tchad : l’AJPNV ouvre un centre de formation en couture aux victimes de la torture

SOCIÉTÉ – En marge de la journée internationale des Nations unies pour le soutien aux victimes de la torture, l’Association jeunesse pour la paix et la non-violence (AJPNV) a inauguré son centre de formation en couture dédié aux victimes de torture.

La journée internationale des Nations-Unies pour le soutien aux victimes de la torture a été proclamée le 26 juin par l’Assemblée générale des Nations-Unies par la Résolution 52/149, adoptée le 12 décembre 1997. Cette journée, selon ses pairs initiateurs, vise à éliminer totalement la torture et d’assurer l’application effective de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, qui est entrée en vigueur le 26 juin 1987.

Le 26 juin est l’occasion de faire appel à toutes les parties prenantes, y compris les États Membres de l’ONU, la société civile et les individus à travers le monde pour s’unir et soutenir les centaines de milliers de personnes qui ont été (ou sont encore) victimes de la torture.

Des programmes de réhabilitation sont nécessaires pour permettre aux victimes une transition de l’horreur à la guérison.

C’est dans cette logique que l’association jeunesse pour la paix et la non-violence a célébré ce 26 juin ladite journée. L’objectif de cette célébration est, selon les responsables de l’AJPNV, de montrer que la lutte que leur organisation mene est juste. Pour le président de l’AJPNV, Nodjigoto Charbonnel, « Nous nous consacrons et consacrons cette journée pour atteindre notre objectif qui est le droit à la réparation des victimes de la torture », a affirmé le président de l’AJPNV, Nodjigoto Charbonnel.

Dans le cadre de la réhabilitation, l’AJPNV a procédé à l’inauguration de son centre de formation en couture dédiée aux femmes victimes de torture. L’objectif visé est d’aider les victimes à reconstruire leur vie après la torture.

Centre de formation en couture de l’AJPNV

L’association jeunesse pour la paix et la non-violence est créée en 2000, pour la promotion de la culture de la paix, de la non-violence, de la démocratie et des droits humains. Elle a pour objectif de réhabiliter les victimes en leur apportant des assistances médicales, psychologiques et juridiques gratuites. Selon le président de l’association jeunesse pour la paix et la non-violence, « plus de 998 victimes de tortures ont reçu leurs assistance à tous les niveaux » depuis l’existence de son association qu’il a créé et financé avec ses bourses d’études puis actuellement son salaire.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :