jeudi 23 septembre 2021

Tchad : l’ADHET dénonce un complot pour une manifestation de masse en perspective

L’Alliance des défenseurs des droits humains et de l’environnement au Tchad a fait une communication relative à une manifestation de masse en perspective dans les grandes villes du pays. Elle dénonce un complot avec des chancelleries et des sociétés civiles étrangères. 

Des associations de droit de l’Homme complotent-elles avec des puissances et sociétés civiles étrangères afin de mettre à mal la paix au Tchad ? La réponse est justement oui, à en croire l’Alliance des défenseurs des droits humains et de l’environnement au Tchad (ADHET). Lors d’une communication faite le 27 juin, l’ADHET a dénoncé un complot d’un certain nombre d’associations des droits de l’Homme (ADH) avec les chancelleries et sociétés civiles étrangères afin de faire une grande manifestation au Tchad.

En effet, l’ADHET dit avoir « intercepté une correspondance datant du 18 mai 2020 faisant état d’une préparation d’une grande manifestation à N’Djamena et à l’intérieur du pays ». Les responsables de l’Alliance disent avoir lu dans ledit « document » que des « esprits des jeunes où le degré de sensibilisation actuel est à un stade très élevé ». Avant de compléter qu’une « installation des cellules dormantes à N’Djaména ainsi qu’à l’intérieur du pays » est aussi faite.

Lire : les droits de l’homme sont-ils mis en veille ?

A côté de cela, l’Adhet poursuit que « les initiateurs affirment avoir obtenu l’adhésion des chancelleries avec un terrain totalement balisé auquel ils n’attendent que l’appui attendu et l’appui des organisations de la société civile étrangères notamment Balais citoyen, la Lucha, Y’en a marre ». « Toute cette action serait pensée par une ADH sœur de la place et appuyée à l’international par un certain Laurent DUARTE, de nationalité française, Responsable du Département Afrique de l’ONG Tournons la page », renchérit-elle.

Par ailleurs, le Adhet appelle ceux qui sont impliqués de près ou de loin ainsi que les initiateurs de cette action à abandonner purement et simplement cette « action dangereuse ». Elle alerte l’opinion nationale toute tendance confondue sur « le risque et le danger qu’une telle action pourrait causer».

Mbaindangroa Djekornonde Adelphhttp://www.tchadinfos.com
Journalist in tchadinfos. Ex - Reporter at Opinion_Bi-Mensuel and Sahel -Hebdo / Political scientist- Columnist / Tchad #Team235 Email: djekonfort@gmail.com Tel : +235 63 85 03 89 / +237 691 18 24 78 Twitter and LinkedIn : @adelph36

Laisser un commentaire

économie

Le Tchad explore les voies du développement de son secteur minier

Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, a clos le mercredi 22 septembre, les travaux de l’atelier d’information et...

Tchad : l’opposant historique Yorongar Ngarlejy compte démissionner de la direction de son parti

Le leader du parti Fédération, action pour la République/Parti Fédération (FAR/PF), Yorongar Ngarlejy en a marre. Dans une interview qu'il nous a accordée, il...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
417 votes · 418 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité