Tchad : l’ADC va en guerre contre les emballages en plastique

L’ADC a organisé une campagne de sensibilisation portant sur les méfaits de l’utilisation des emballages en plastique ce mardi dans la commune du 1er arrondissement de N’Djamena.

Cette campagne de sensibilisation vise à échanger avec les autorités municipales de la commune du 1er arrondissement sur les méfaits de l’utilisation des emballages en plastique. En effet, l’Association de droits des consommateurs (ADC) a, à travers une projection suivie d’explication, relevé que par le passé, les N’Djamenois consommaient au quotidien des produits emballés dans les sachets plastiques, jetés par la suite dans les décharges ou dans la nature. Ces sachets s’accumulent et causent d’innombrables dégâts environnementaux et  sanitaires qui sont cités entre autres :

  • Pollution de sol ;
  • Invasion des espaces et des rues ;
  • Obstruction des canaux d’évacuation des eaux pluviales et des eaux usées et autres.

Pour l’ADC, ces conséquences ont pour cause la démographie galopante,  méconnaissance des méfaits des sachets, l’incivisme des ménages et l’analphabétisme de la population.

Sur ce point le secrétaire général adjoint de l’ADC, Yaya Sidjim  a rappelé que « l’arrêté municipal portant interdiction des emballages plastiques est toujours en vigueur. C’est pourquoi nous attirons l’attention des communes au respect de cet arrêté. »

A RELIRE : interdits d’utilisation, les emballages en plastique font un retour en force

Le 1er adjoint au maire de la commune du 1er arrondissement, Moussa Sawedjida a, quant à lui, rassuré qu’il mobilisera tous les membres de sa commune sur la mise en œuvre de cet arrêté, « la commune du 1er arrondissement, pour sa part, prendra toutes le mesures pour rendre effective l’application de l’arrêté municipal  portant interdiction de l’utilisation des emballages en plastique dans la ville de N’Djamena », déclare-t-il.

A RELIRE : attention à l’hygiène des papiers d’emballage

L’Association de droit des consommateurs a enfin proposé  à la commune le retour à la source en utilisant les paniers en raphia, les sacs en tissu et les enveloppes en papier. Aussi elle l’invite à :

  • Prévoir des sessions de renforcement des capacités des agents ;
  • Multiplier des campagnes de sensibilisation sur l’utilisation des objets biodégradables ;
  • Mettre les moyens humains, matériels, techniques et financiers à la disposition du service en charge de l’environnement et de l’assainissement.

Cette séance de sensibilisation a vu la participation des délégués des quartiers, des chefs de carré, des représentants des associations et des groupements de ladite commune.

Djimhodoum Serge

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :