Tchad : l’ADC s’attaque aux grands problèmes du consommateur tchadien

Tchad : l’ADC s’attaque aux grands problèmes du consommateur tchadien

SOCIETE – Les maux qui minent le milieu des consommateurs tchadiens, l’appel à l’ endroit du gouvernement et aux partenaires sociaux ainsi qu’au travailleurs  sont au centre de la conférence de presse animée par l’ADC.

Dévoiler les problèmes auxquels font face les consommateurs tchadiens, sur le plan sanitaire, du transport aérien, alimentaire et bien d’autres et établir des stratégies pouvant aider la population et le gouvernement dans la bonne marche du pays sont les points focaux de la conférence de presse animée par l’Association de défense des droits des consommateurs.

Dans son mot d’ouverture, le secrétaire général de l’association pour la défense des droits des consommateurs, Daouda El hadj Adam reconnait l’effort du gouvernement : « Nous saisissons cette occasion pour exprimer notre soulagement et notre satisfaction pour l’aboutissement heureux et salutaire des négociations entre le gouvernement et la plateforme revendicatrice », a-t-il signifié.

Abordant le sujet à proprement dit, les responsables de l’ADC ont listé les grands problèmes de la consommation comme suit : la cherté de vie, le manque de contrôle de l’Etat, les taxes exorbitantes sur la connexion internet, les voies de transport.

Sur la question de la cherté de vie, les responsables de l’ADC estiment  injuste que les prix de certains produits alimentaires au marché restent élevés. Elle déplore également le manque de la Police sanitaire pour saisir les produits nuisibles à la santé de la population comme les boissons frelatées. Pour elle, le droit des consommateurs c’est la prévention, la santé de la personne. Un effort doit être fourni par le gouvernement pour permettre au Tchadien de voyager par voie aérienne à moindre coût.

L’ADC dit ne pas cautionner que les opérateurs de la téléphonie continuent à facturer énormément les interconnexions entre les opérateurs locaux qui constitue un facteur d’obstacle à la concurrence. A cela il faut ajouter la mauvaise qualité du réseau, les messages intempestifs, le détournement de crédits, de données par les opérateurs.

De plus l’ADC décrie des cas de cybercriminalité sur le réseau par l’immixtion des arnaques qui utilisent le réseau téléphonique pour escroquer les paisibles consommateurs. Il est urgent que L’ARCEP, les opérateurs de la téléphonie mobile et la police nationale mettent fin à cette situation préoccupante. Que les auteurs soient arrêtés et sanctionné conformément à la loi.

Le problème de la bonne marche du pays incombe à tous

Un appel a été lancé à l’endroit du gouvernent par ladite association afin d’améliorer la condition de vie de la population.  « Au gouvernement de tirer les enseignements de cette crise sociale et financière par la gestion rationnelle des ressources publiques et une meilleure gouvernance des ressources humaine et financière », conseille le SG de l’ADC Daoud Elhaj Adam. « Les efforts doivent être poursuivis pour l’assainissement du fichier de la solde, le divertissement de l’économie, la mobilisation et l’allocation des ressources suffisantes en faveur de l’accès des services sociaux de base tels que l’eau, la salubrité des aliments, l’assainissement, l’électricité, les infrastructures routière et ferroviaires, les transports urbains, l’offre de soins de qualité, l’habitat décent », poursuit-il.

Cette interpellation est adressée de même aux partenaires sociaux et aux travailleurs.  « Il faut s’impliquer dans le suivi de l’assainissement du fichier de la solde ; sensibiliser et mobiliser les travailleurs pour une prise de conscience professionnelle afin d’offrir un service public de qualité à la population; utiliser de manière rationnelle des ressources additionnelles découlant de l’accord pour ne pas aggraver la cherté de la vie et d’allouer ces ressources, fruit de lutte à l’amélioration de leurs conditions de vie, celles de leurs familles, et non aux vices de la vie comme les jeux de hasard, la consommation du tabac, la consommation excessive de l’alcool… », déconseille l’ADC.

Tout compte fait, il reste encore les défis à relever, comme le dis un adage : l’union fait la force.

Mouni Nguemadji Lauréa

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :