Tchad : l’ADC demande aux autorités et opérateurs de téléphonie de rétablir l’accès aux réseaux sociaux

Tchad : l’ADC demande aux autorités et opérateurs de téléphonie de rétablir l’accès aux réseaux sociaux

Suite à la censure des réseaux sociaux et de l’internet dans certaines provinces, l’Association pour la défense des droits des consommateurs (ADC), trouve illégale cette situation.

La coupure des réseaux sociaux depuis le 24 juillet par les autorités suite à l’affaire dite de Champs fil continue à faire réagir les organisations de la société civile. L’association pour la défense des droits des consommateurs (ADC), a constaté que les abonnés des opérateurs de téléphonie mobile de N’Djamena et ceux des provinces n’ont plus accès à l’internet.

Pour l’ADC, cette situation porte gravement atteinte aux droits à l’information, et à la liberté d’expression des citoyens consommateurs. Elle estime qu’il n’est pas superflu rappeler que le partage de l’information et la faculté de communiquer librement en utilisant les TIC font partie des droits humains tels que garantis par la Déclaration Universelle des Droits de l’homme. « Restreindre en ce 21e siècle, l’accès des citoyens consommateurs à l’internet et aux réseaux sociaux constituent une violation de la liberté d’expression et de communiquer » souligne le communiqué de l’ADC rendu public ce 03 août.

Au lieu de pénaliser tous les consommateurs, l‘ADC dit être favorable à une solution judiciaire. Elle souligne par ailleurs que les autorités compétentes ont la possibilité de solliciter les services de l’ANSICE pour traquer ceux ou celles qui font une mauvaise utilisation des TIC.

L’association pour la défense des droits des consommateurs (ADC), demande au procureur de la République d’entreprendre des actions judiciaires afin de retrouver les coupables et appliquer la loi sur toute sa rigueur. Aussi, elle interpelle l’Assemblée nationale à voter une loi portant répression des infractions relatives aux incitations à la haine entre les communautés.

Cette interpellation concerne aussi les opérateurs de téléphonie mobile, l’ARCEP, et le gouvernement en vue de faire rétablir l’accès aux réseaux sociaux, et mettre fin à ce genre de pratiques privatives de liberté d’expression et de communication.


Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :