Tchad : la ville de Bongor est dotée d’un centre d’ophtalmologie

Tchad : la ville de Bongor est dotée d’un centre d’ophtalmologie

A l’occasion de la journée mondiale de la vue, célébrée chaque 8 octobre, l’Association la plume pour la culture et le développement (APCD), et le ministère de la santé publique , ont inauguré un centre d’ophtalmologie à Bongor, chef-lieu de la province du Mayo Kebbi Est.

Ce centre d’ophtalmologie , renferme une salle de consultation, un bloc opératoire, une salle d’anesthésie, deux salles d’observation, une salle d’archives, un bureau pour médecin, un atelier dentaire et optique et une pharmacie. l’unité de consultation ophtalmologique est dotée d’un metescope opératoire, un auto réfractomètre, un pneumo tonomètre et autres appareils.

Le délégué sanitaire de la province du Mayo Kebbi Est, Dr Ibrahim Mahamat Abdel Kader, indique que ce centre vient à point nommé car au Tchad, la prévalence de la cécité est estimée à 2,3%. Ce taux ne représente que le point visible de l’iceberg et correspond à 375 000 personnes avec un handicap visuel, précise-t-il. « Ce chiffre nous interpelle tous car la cécité n’est pas seulement un problème majeur, ni de souffrance humaine. Elle représente aussi un grave problème de développement socio-économique hypothéquant la production et la productivité », plaide Dr Ibrahim Mahamat Abdel Kader.

Pour le gouverneur de la province du Mayo Kebbi Est, M. Bachar Ali Souleyman, le droit à la vue est un droit pour tous. Mais, il constate que « certaines couches vulnérables n’ont pas encore accès aux soins appropriés ».

Pourquoi un centre d’ophtalmologie à Bongor ? Le président de l’Association la plume pour la culture et le développement (APCD), Dr Daïro Youssouf, justifie que, plusieurs compatriotes souffrent des problèmes oculaires dans cette partie du pays.

En effet, le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) édition 2020 sur la vision, indique que les affectations ophtalmologiques qui peuvent entraîner une déficience visuelle sont: la cataracte, le trachome ou les défauts de réfraction. Selon l’OMS, la croissance démographique et le vieillissement de la population vont fortement accroître le risque de voir davantage de personnes développées les troubles oculaires. Actuellement, dans le monde, au moins 2,2 milliards de personnes sont atteintes de déficience visuelle.


Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :