Tchad : la reprise de cours prévue pour le 25 juin, un véritable casse-tête

Tchad : la reprise de cours prévue pour le 25 juin, un véritable casse-tête

Les préparatifs vont bon train pour la reprise des cours dans les établissements secondaires du Tchad. La date fatidique du 25 juin 2020 sera respectée fredonne en chœur les administrateurs scolaires. Du côté des élèves, l’on jubile et affiche une sérénité sans borne.

Depuis l’annonce par les plus hautes autorités du pays de la reprise des cours pour le 25 Juin 2020, c’est le branle bas de combat au sein de la communauté éducative. Puisque, cette reprise est conditionnée par la question sanitaire. Les staffs administratifs de tous les établissements scolaires du pays doivent jalousement veiller sur les dispositifs des gestes barrières pour permettre d’éviter la propagation de la pandémie à l’école. Le nombre pléthorique des élèves va obliger les responsables à réduire au minimum une classe de terminale qui contient au moins 120 élèves  ou bien une classe de la troisième qui contient 150 élèves  à 30 élèves ou bien à 25 pour permettre à l’enseignant de dispenser son cours. La grande interrogation qui taraude les esprits, comment faire pour obtenir le nombre d’enseignants qualifiés pour couvrir tous ces niveaux ?  Plusieurs scénarii sont à l’étude nous a indiqué un haut responsable du Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion civique. Selon son avis, plusieurs options sont sur la table afin de trouver une solution à cette situation.

Le problème se pose également avec acuité par rapport aux salles d’accueil. Il faut avoir suffisamment des salles de classe pour contenir ces apprenants. Pour les centres urbains, il y aura moins de difficultés puisque le Ministère  de tutelle pourra réquisitionner les bâtiments des écoles primaires qui ne vont pas rouvrir pour accueillir les élevés de terminales et de la troisième. Il faut rappeler que depuis l’adoption de la loi 016 portant orientation du système éducatif, le concours d’entrée en sixième a été supprimé. Le Brevet d’étude du Premier Cycle devient Brevet Fondamental (BEF) Tandis que le collège d’enseignement général devient le cycle moyen. La où, les responsables du système éducatif tchadien vont affronter les difficultés, c’est la zone rurale. Là-bas , il manque sérieusement des infrastructures. Certains Lycées et Collèges sont construits en seccos. Et pendant cette période de saison de pluie, qu’est-ce que ces apprenants vont faire pour apprendre comme les autres ?

A propos des mesures barrières, les administrateurs scolaires nous ont souligné qu’ils prendront toutes les dispositions pour que les élèves se lavent les mains au savon, utilisent le gel hydro-alcoolique, observent scrupuleusement la distanciation d’un mètre. Des sceaux d’eau seront installés à l’entrée principale des établissements et au sein même de ces établissements. Des surveillants seront mobilisés pour la circonstance en vue de vaincre cette pandémie invisible et non identifiable.

Concernant les élèves, certains que nous avons rencontrés dans la cour de quelques établissements de la place nous ont signifiés qu’ils sont prêts à reprendre le chemin de l’école d’ici le 25 Juin 2020. Ils nous ont promis de respecter les gestes barrières. D’autres nous ont dit qu’ils vont aussi appuyer l’administration dans la campagne de sensibilisation afin que toutes ces mesures sanitaires soient respectées. Les délégués Provinciaux de l’Education sont prêts à rouvrir les salles de classe à la date du 25 juin 2020. Nous nous sommes rapprochés de certains qui  nous confirmés que tout a été mis en œuvre pour le démarrage effectif le 25 Juin 2020 mais ils souhaitent vivement que le Gouvernement les accompagne dans cette période très difficile de la gestion du COVID 19, nous espérons que leur cri d’alarme aura un écho favorable auprès du Gouvernement.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :