Tchad : la réouverture des églises et chapelles reportée à la mi-juillet

0
425

RELIGION – L’archevêque métropolitain du Tchad, Djitangar Goetbé Edmond, à travers une déclaration ce mardi 23 juin, a reporté la réouverture des églises pour la mi-juillet.

La réouverture des lieux des cultes notamment les églises et mosquées du pays qui se fera le 25 juin prochaine, annoncée par le président Idriss Deby Itno le 17 juin dernier a été au cœur d’une déclaration faite par l’archevêque du Tchad, Djitangar Goetbé Edmond. L’archevêque a fait savoir sa position face à cette décision en précisant qu’ouvrir les lieux de cultes ne signifie pas que le virus est éradiqué, et que cette ouverture doit se faire par étape et avec des précautions à prendre.

Pour permettre la reprise des célébrations eucharistiques afin d’éviter des contaminations, le représentant des églises, l’archevêque du Tchad, Djitangar Goetbé Edmond fait savoir qu’il est nécessaire de réfléchir et prier ensemble avant de décider d’une date réaliste des célébrations des eucharistiques et donner des orientations claires aux fidèles.

« Comme pasteurs, notre souci majeurs est de tout faire pour que nos célébrations eucharistiques ne deviennent pas une source de contamination massive pour les fidèles et partant pour ceux avec qui nous vivons… Et nous demandons aussi aux prêtres et aux responsables des communautés chrétiennes de réfléchir à comment nous pouvons reprendre nos célébrations en respectant les mesures de protection demandées ».

En ce qui concerne les mesures, l’archevêque métropolitain met au claire que ces mesures ne sont pas faciles à appliquer et à maintenir, surtout parce que les assemblées sont généralement très nombreuses. « Il nous faut donc d’abord bien sensibiliser les fidèles à travers nos radios diocésaines ou autres. Pour cela, nous avons besoin du temps avant de rouvrir nos églises et chapelles. Envisageons cette réouverture pour la mi-juillet », a déclaré l’archevêque à tous les fidèles.
 

Laisser un commentaire