Tchad : la première dame Hinda Deby Itno nommée ambassadrice de l’ONUSIDA

0
8

Le directeur exécutif de l’Organisation des Nations Unies contre le SIDA (Onusida), Michel Sidibé, est en visite de travail dans la capitale tchadienne depuis hier 20 novembre. Il a visité aujourd’hui l’hôpital de la mère et de l’enfant. A cette occasion, la première dame, Hinda Deby Itno, a été nommée ambassadrice de l’Onusida.

L’hôpital mère et enfant abrite le principal centre de traitement des mères et des enfants séropositifs à N’Djamena, créé en 2016. En outre, au cours de l’année 2018, l’hôpital a enregistré 740 cas de malnutrition aigüe sévère avec complications médicales. Tous ces cas ont eu un taux de guérison de 90,2%.

La directeur Exécutif de l’ONU-SIDA lors de sa visite se félicite du travail que le Tchad fait en matière de santé. Il est pour lui de signifier qu’avoir la première dame comme ambassadrice est une fierté pour lui. « Je suis fier d’être aux côtés de la première dame du Tchad, et plus en tant qu’ambassadrice de l’Onusida au Tchad » se réjouit-il.

Mme Hinda Deby Itno a, dans son mot de circonstance, tenu à rappeler que M. Michel Sidibé arrive juste  au lendemain du lancement de la campagne «  Naitre pour briller » qui a eu lieu le samedi 17 novembre 2018.  « Sachant le prix que vous attachez à cette campagne qui vise à lutter contre la transmission du VIH de la mère à l’enfant, vous aurez surement un message à livrer, de vive voix, à cet auguste assemblée constituée d’hommes et de femmes, qui sont tous mus par cette noble cause » a-t-elle dit à l’endroit du directeur exécutif de l’Onusida.

« Nous avons la conviction que le dépistage volontaire  est le maillon essentiel du processus d’éradication du VIH au Tchad et dans le monde.  A cet égard, l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant et la santé des adolescents demeurent  notre défi majeur » reconnait l’ambassadrice de l’Onusida, Hinda Deby Itno.

Leave a Reply