Tchad : la lenteur administrative provoque l’ire du SAAGET

Tchad : la lenteur administrative provoque l’ire du SAAGET

L’administration tchadienne accuse une véritable lenteur administrative dans le traitement des dossiers.  Plusieurs dossiers sont souvent rejetés à chaque remaniement ministériel. Cette attitude laisse pas indifférent le syndicat des agents de l’administration générale du Tchad (SAAGET).

Selon le secrétaire général adjoint du SAAGET M. Ouarou Pakagné Daniel, le gouvernement exerce une pratique antisociale face à tous les dossiers engagés dans le circuit. Cette attitude consiste à rejeter systémiquement tous les projets d’avancement, reclassement et de détachement, mis dans le circuit pour visas de différents services et signature du ministre de la Fonction publique, et les décrets de titularisation, de confirmation et mis en disponibilité, mise dans le circuit pour visas de différents services et signatures du Premier ministre.

Puis, ajoute M. Ouarou, avec cette lenteur, ces projets de dossiers mis dans le circuit pour acquérir les visas et signatures mettent facilement cinq à six mois avant l’aboutissement.

Outre, le rejet des dossiers à chaque remaniement ministériel cause énormément des dépenses financières, matérielles et énergétiques à tous les niveaux a-t-il fait mention.

Le Syndicat attire l’attention du gouvernement sur cette pratique qui crée  des conséquences négatives pour les travailleurs et pour l’État.

Cette lutte engagée, le syndicat demande à tous les agents en particulier et à toutes les travailleuses et à tous les  travailleurs en général d’être très vigilants afin d’amener le gouvernement à arrêter cette pratique antisociale du gouvernement qui n’avantage pas les citoyens.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :