Tchad : la journée ville morte dégénère à Léré, un mort et plusieurs blessés

0
24

À Léré, chef-lieu du département du Lac Léré dans la région de Mayo Kébbi Ouest, bastion du chef de fille de l’opposition Saleh Kebzabo, président de l’UNDR, arrivé en deuxième position, avec un score de 12,77, au scrutin du 10 avril 2016. La journée ville morte de ce jeudi du 5 mai 2016 a été trop mouvementée selon des sources locales. Ces sources contactées par téléphone rapportent que la journée aurait fait de nombreuses victimes. L’observation de cette journée s’est transformée à un mouvement de contestation, les forces de l’ordre et la population se sont affrontées. Des blessés graves seraient admis à l’hôpital et un mort aurait été enregistré apprend-on. La maison de Me Jean Bernard Padaré, porte parole du MPS est sauvagement et complètement saccagée. Ainsi que celles d’autres gros calibres du parti au pouvoir dont le candidat à sa propre succession a été définitivement réélu au premier tour avec 59,92%.

De nombreux manifestants seraient arrêtés par les forces de l’ordre. Parmi lesquels, plusieurs lycéens et des militants actifs de l’UNDR dans la localité M. Amadou Ngoba et proche de Kebazabo. Ainsi que M. Gidibé Pallaï représentant de l’UNDR à la CENI et son petit frère. De l’audition de ces personnes interpellées il en ressort que deux neveux de Saleh Kebzabo considérés comme leaders de ce mouvement seraient en fuite et rechercher par la Police, il s’agit de Taroum Helta, Teryadi Mbiri Helta. La situation reste très tendue sur le terrain.

Leave a Reply