Tchad : la direction de Dja Fm donne les détails de l’arrestation de son correspondant à Mongo

Tchad : la direction de Dja Fm donne les détails de l’arrestation de son correspondant à Mongo

MEDIA – Inculpé pour « diffamation et outrage à magistrat », la direction de la Radio Dja Fm dénonce l’arrestation de son correspondant à Mongo qu’elle qualifie d’atteinte à la liberté de la presse.

 « Tout a commencé le lundi 23 décembre 2019  quand notre correspondant qui enquêtait sur la lenteur dans le traitement des dossiers  et la corruption en milieu judiciaire à Mongo est allé au Tribunal pour une interview. Ce jour-là, le juge d’instruction, Atteib Mahamat a très mal apprécié le sujet de l’interview surtout la question relative à la corruption.

C’est ainsi qu’il l’a gardé dans son bureau pendant plus de deux heures. Il a fallu l’intervention du président du tribunal pour qu’il soit libéré. Nous avons fait écho de cette obstruction à la liberté de la presse dans notre journal du lundi 23 décembre 2019. Ensuite, notre correspondant, Ali Hamata Achene qui poursuivait son enquête a publié un post sur une page Facebook relatif à ces manquements dans le milieu judiciaire  tant décriés par la population. Le jeudi   26 décembre 2019, un OPJ (officier de police judiciaire) l’a appelé au téléphone pour lui demander de venir à  la gendarmerie de Mongo sans préciser l’objet de cette invitation. A son arrivée, l’OPJ lui a présenté une copie de son post publié sur Facebook et lui a demandé s’il reconnait avoir écrit ce papier.  Ali Hamata Achène confirme que c’est bel et bien une copie de son post. Sur ce,  l’OPJ   l’’informe qu’il a un mandat de dépôt. Il le maintient donc en garde à vue en attendant son transfèrement à la maison d’arrêt. Ali Hamata Achene a passé donc sa nuit à la gendarmerie.

Ce vendredi 27 décembre 2019, le juge d’instruction, Atteib Mahamat  lui a notifié son arrestation pour diffamation et outrage à magistrat, et sa mise sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Mongo. » Tels sont les détails qu’a donnés la direction de Dja Fm par rapport à l’arrestation de son correspondant à Mongo.

A RELIRE : le correspondant de la radio Dja FM à Mongo déféré

De ce qui précède, la radio Dja Fm dénonce l’arrestation arbitraire d’Ali Hamatta ACHENE, son correspondant à Mongo estimant que les motifs évoqués par les juges ne sont pas fondés.  

La radio Dja Fm demande la libération sans condition de son correspondant qui n’a fait qu’exercer d’une part son métier de journaliste et d’autre part son devoir de citoyen en critiquant ce qui ne va pas dans notre société. Pour justifier sa demande, la direction de Dja Fm reprend les propos du président Déby tenus le 13 juillet 2019 : « Exprimez-vous en toute liberté, donnez votre avis sur la conduite des affaires publiques, critiquez librement l’action de vos gouvernants .C’est votre droit le plus absolu comme je l’ai toujours affirmé ».

A RELIRE : les journaux Abba Garde et le Baromètre suspendus pour trois mois

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :