Tchad : la déperdition scolaire inquiète les acteurs de l’éducation

Tchad : la déperdition scolaire inquiète les acteurs de l’éducation

Le programme  kos Guel Ne Ndo (soutenir l’éducation) pour le maintien des filles à l’école primaire  porté par l’ONG Initiative Développement (ID) a organisé un forum sur la déperdition scolaire au cycle primaire ce 9 octobre  au Centre d’Etude pour la Formation et le  Développement (CEFOD) à N’Djaména.

C’est pour soutenir la scolarisation des filles au Tchad en luttant contre la déperdition scolaire en zone rurale que l’initiative Développement (ID) a organisé ce forum qui a réuni plusieurs chefs d’établissement d’enseignement scolaire du pays et quelques représentants des ONGs nationales et internationales intervenant dans le secteur de l’éducation.

« Le phénomène de la déperdition scolaire est  une problématique multidimensionnelle qui nécessite des interactions entre une diversité d’acteurs et secteurs d’intervention », a souligné Sylvaine Oudin, directrice pays d’Initiative Développement.

Ce forum sur la déperdition scolaire des filles et de tous les enfants concernés par le système scolaire tchadien a pour objectif de générer un temps de rencontre et d’échange entre les acteurs institutionnels et associatifs intervenant dans le domaine de l’éducation. Il est aussi question pour les initiateurs d’amener les invités à réfléchir sur la manière de contribuer à la lutte contre ce phénomène afin d’offrir les pistes pour améliorer les interventions de chacun.

Le directeur général du ministère de l’Education nationale et de la Promotion civique, Dibet Galy, a saisi l’occasion pour interpeler tous les acteurs du système éducatif à se mobiliser pour endiguer la déperdition scolaire au Tchad. « La problématique de la déperdition scolaire révèle à la fois des facteurs sociaux, économiques, pédagogique et institutionnels. J’en appelle à la conscience et à la mobilisation de tous pour faire face à ce challenge d’envergure nationale », clame-t-il dans son intervention.

Pour atteindre l’objectif cité ci-haut, plusieurs activités sont inscrites à l’ordre du jour, notamment les table-rondes, les travaux en groupe, le partage d’expériences et des témoignages.

Un commentaire

  1. Les acteurs de l’éducation et l’abaissement scolaire – United Africa News
    11 octobre 2018 at 16 h 02 min Répondre

    […] Source: Tchadinfos […]

Laisser un commentaire