Tchad : la CASAC appelle les Tchadiens à ne pas suivre l’appel à la marche pacifique du jeudi 25 janvier

Tchad : la CASAC appelle les Tchadiens à ne pas suivre l’appel à la marche pacifique du jeudi 25 janvier

La Coalition des Associations de la société civile pour l’Action citoyenne (CASAC), a organisé cet après lundi 22 janvier 2018, à N’Djari dans le 8e arrondissement municipal de N’Djaména, une marche suivie d’une déclaration pour appeler les Tchadiens à ne pas suivre l’appel à la marche pacifique lancée par le Collectif des Organisations de la Société Civile (COSC) prévue pour le jeudi 25 janvier 2018. Le président de la CASAC M. Mahamoud Ali Séïd explique que, le Tchad fait face aujourd’hui à deux ennemis qui ont un dénominateur commun, à savoir la destruction du Tchad. D’un côté, certains groupuscules qui ne représentent d’ailleurs que le fameux caillou dans la chaussure, et de l’autre coté, des djihadistes extrémistes et autres trafiquants de drogues observe-t-il.

« Nous pensons au demeurant que le peuple tchadien, le vrai peuple tchadien, celui qui se bat nuit et jour pour assurer la pitance journalière à sa progéniture, n’acceptera plus jamais que le désordre et le chaos s’installent dans notre pays. Je suis persuadé que la  CASAC et avec elle toutes les forces vives du pays, se dresseront tel un seul homme, pour barrer la route aux ennemis de la paix» promet le président de la CASAC. D’après certaines associations de la société civile et autres activistes, « en intelligence pour certaines, avec les djihadistes et trafiquants de drogues », cherchent à pousser la population à descendre dans les rues, pour casser et détruire la paix. «Sachez et apprenez que le Tchad n’a pas besoin de désordre, il a besoin plutôt de paix et de stabilité ; le contraire serait totalement inacceptable. Nous demandons à la jeunesse d’être consciente de son avenir, d’éviter la violence, et surtout d’éviter de tomber dans les manipulations, ourdies par les opposants à la paix, et qui sont aidés en cela, par les activistes de l’extérieur » appelle M. Mahamoud Ali Séïd.

La CASAC demande en outre avec insistance à ce que certains comportements néfastes et anti citoyen cessent. Selon le président de la CASAC, la jeunesse doit savoir que son salut se trouve dans le travail, la persévérance et le refus systématique de la violence. «Nous continuerons toujours par défendre  héroïquement la paix et la stabilité dans notre pays. Que les ennemis de notre nation sachent une fois pour toutes, que les patriotes tchadiens sont aux aguets et qu’aucune chausse-trappe, aucune manœuvre attentatoire ne passera » martèle-t-il.

Mahamoud Ali Séïd assure que la CASAC soutiendra indéfectiblement toutes les actions nobles et méritoires posées le président de la République Idriss Deby Itno. Il promet de s’opposer courageusement aux ennemis de la Nation, qui ambitionnent selon lui «de freiner l’élan de paix et de construction que connaît le Tchad».

2 Commentaires

  1. MAMADOU DIONKAGNE
    22 janvier 2018 at 21 h 57 min Répondre

    Je ne sais pas grande chose sur le président de la CASAC mais je suppose qu’il est aussi derrière DEBY pour raisonner ainsi. il faut voir la souffrance des jeunes Tchadiens. les jeunes n’arrivent plus a trouvé juste un petit travail juste pour le ventre, ils n’arrivent plus a réalisé leur rêve, les universités ne fonctionnent plus a 100℅, ils y’a des jeunes qui commencent déjà a vieillir sans travail même. Ils ne faut pas se lever un beau matin et dire de n’importe quoi.ils faut parler de CASAC et n’entrez pas dans d’autre domaine. Monsieur il faut savoir que 90℅ des jeunes serons prêts a se donner de la mort pour leur avenir.

  2. Idriss
    23 janvier 2018 at 1 h 38 min Répondre

    Prend discours là pour soutenir avec. On fait pas la politique du ventre ici. Laisse les autres réclamé leurs droits. Et avant tout connais-toi toi même.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :