Tchad: la campagne agricole 2019-2020 semble prometteuse

Tchad: la campagne agricole 2019-2020 semble prometteuse

Dans une tournée qui vient de s’achever, le ministre de la production, de l’Irrigation et des Equipements agricoles Lydie Beassemda  est allée dans les villages profonds de la zone méridionale du pays pour s’enquérir de l’évolution de la campagne agricole 2019-2020, lancée en début mai dernier. 

Accompagnée de ses proches collaborateurs, Lydie Beassemda a bravé les intempéries pour échanger avec les techniciens des services déconcentrés en charge de l’agriculture des localités parcourues d’une part et d’autre part s’entretenir avec les producteurs et recueillir leurs doléances.

La province du Moyen-Chari qui constitue la première étape de cette tournée d’évaluation de la campagne agricole 2019-2020, la délégation de Mme Lydie Beassemda s’est d’abord rendue à Koumogo puis à Kyabé. Dans ces deux localités de la province du Moyen-Chari, il ressort du rapport des techniciens  du secteur de l’agriculture que la pluviométrie est bonne même si des séquences sèches des pluies ont été observées. Cela n’a pas du tout empêché le démarrage effectif des activités  agricoles. 

La province du Mandoul est la deuxième étape de la tournée de suivi de la campagne agricole 2019-2020. Des échanges avec les techniciens et producteurs et la visite des champs sont  au programme. La mauvaise répartition de la pluie dans le temps et dans l’espace a été relevée. Cela constitue en rien quant à la bonne marche des activités et  au respect du calendrier agricole. Pour se mettre à l’évidence, la délégation ministérielle s’est rendue sur le terrain pour constater de visu l’état d’évolution des cultures.

Les provinces des  deux Logones et celle de la Tandjilé ne sont pas du reste où la délégation du ministre de l’Agriculture Lydie Béassemda a visité  tour à tour les périmètres aménagés et a tenu des rencontres avec les techniciens et les producteurs. Il ressort des présentations de la situation de la campagne faites par les délégués régionaux  au développement rural de ces provinces que tout semble prometteuse  car les pluies se sont installées en temps réel permettant ainsi aux producteurs de bien mener les activités.

Les deux Mayo-Kebbi où la délégation a parcouru, la campagne est identique, la bonne production est visible surtout avec la bonne pluviométrie enregistrée malgré quelques contraintes rencontrées par les producteurs, lesquelles contraintes liées aux intrants agricoles.

Dans toute la zone méridionale, un certain nombre des difficultés ont été portées à l’attention de madame le ministre en charge de l’Agriculture. L’insuffisance du personnel d’encadrement, le manque des pièces travaillantes des tracteurs et le retard de la mise à disposition des intrants sont entre autres les problèmes posés.

Lydie Beassemda a instruit les techniciens à se mettre résolument au service des producteurs afin de les amener à mieux produire. Elle promet renforcer l’effectif des conseillers agricoles pour renforcer l’encadrement.

Au sujet du conflit éleveur-agriculteur relevé dans presque toutes les provinces, le chef du département en charge de l’agriculture appelle les deux parties, chacune à sa responsabilité.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :