Tchad : la 1ère édition de la Semaine presse et défis est lancée

Tchad : la 1ère édition de la Semaine presse et défis est lancée

Le Patronat de la presse tchadienne (PPT) organise depuis ce matin du 23 avril 2018 au Palais du 15 janvier, la première édition de la Semaine presse et défis. Cette semaine est placée sous le thème «  la presse tchadienne face aux défis démocratiques socioéconomiques, le développement et la paix ». C’est la chef de département des postes et des nouvelles technologiques de l’information et de la communication, Mme Madeleine Alingué représentant le chef de l’État qui a ouvert les travaux.

Tout a commencé par un sketch présenté par la compagnie Hadre Dounia qui a levé le voile sur certains comportements déviants de certains journalistes, contraires à l’éthique et à la déontologie du métier, caractérisés par un trafic d’influence. C’est le cas notamment du gain facile et de l’arnaque de certaines autorités.

Dans son allocution, le président du patronat de la presse, Alla-hondoum Juda a indiqué que, cette rencontre permettra de faire une autocritique de la profession du journalisme face à certaines pratiques peu orthodoxes qui minent le métier. Alla-hondoum Juda relate le constat peu reluisant du métier, qu’a fait le chef de l’État lors d’une rencontre qu’il a eue avec le patronat. Le chef de l’État rapporte t-il d’un ton regrettable n’a pas accepté certains tons utilisés par les médias tchadiens qui, au lieu de contribuer à l’encrage de la démocratie, se transforment en tribunaux.

Le président du patronat de la presse tchadienne a relevé qu’à travers la diversité des thèmes qui seront débattus, le comité d’organisation veut donner la parole à chacun d’examiner et de formuler des propositions afin de jeter les bases d’une nouvelle presse au Tchad. Il renchérit que bien que le métier soit un sacerdoce, il doit aussi nourrir son homme.

Pour la représentante du chef de l’État, consciente des difficultés que traverse la presse, et au regard des rôles qu’elle joue, elle invite les opérateurs économiques à y investir en fournissant des insertions publicitaires. C’est la presse qui va baliser le chemin de l’émergence a déclaré Mme Madeleine Alingué.

Laisser un commentaire