Tchad : Internet sans frontières Tchad lance ses activités

Tchad : Internet sans frontières Tchad lance ses activités

La Représentation d’Internet Sans Frontières au Tchad (ISFT) a animé une conférence de presse, le 9 août 2018, à la Maison des Médias du Tchad. Conférence au cours de laquelle l’organisation  a lancé officiellement ses activités au Tchad.

Ce lancement est intervenu après la création du Bureau de Internet Sans Frontières Tchad en Avril 2018, suivi de la mise sur pied d’une équipe de dix personnes. Ce lancement, s’il faut le souligner tombe à pic au moment où les réseaux sociaux sont censurés au Tchad depuis six mois.

Internet Sans Frontières est un réseau d’organisations non gouvernementales dont l’objectif est de promouvoir la libre circulation des informations et des connaissances, de défendre la liberté d’expression et de lutter contre toutes les formes de censure sur les réseaux connectés. L’organisme est créé à Paris en 2007 par un groupe de militants de la société civile suite à la censure du réseau internet par la junte birmane. L’ISF-Tchad poursuit les mêmes objectifs. « Pour atteindre ces objectifs, nous avons besoin d’une union sacrée de tout le peuple opprimé en général mais surtout les citoyens qui œuvrent dans ce domaine et utilisent ce précieux moyen de communication », plaide Noubarassem Blaise, Représentant d’Internet sans Frontières Tchad.

Déjà comme actions, ISF-Tchad avec ses partenaires Access Now et Utopie Nord-Sud ont soumis un rapport au Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies sur la situation des droits de l’Homme en ligne au Tchad. Outre cette action, ISF-Tchad s’est joint aux avocats pour introduire une requête en référé contre Airtel et Tigo pour violation des clauses contractuelles et que soit ordonnée la levée de la censure. Aussi l’ISFT entend saisir la chambre constitutionnelle de la Cour suprême pour que le droit soit dit sur cette question de censure unilatérale, prévient le représentant.

ISFT entend également organiser des formations sur la sécurisation des données au profit des utilisateurs et faire un plaidoyer auprès des autorités pour la revue en baisse du coût de l’internet au Tchad.

 

Laisser un commentaire