Tchad : inauguration du centre national de lutte contre la drépanocytose

Tchad : inauguration du centre national de lutte contre la drépanocytose

Le centre national de lutte contre la drépanocytose, érigé au sein de l’hôpital de l’amitié Tchad-Chine, est inauguré le 12 septembre.Ce centre voit le jour grâce à l’initiative de la Fondation Grand Cœur (FGC), en collaboration avec ses partenaires, notamment la CNPCIC et le ministère de la Santé publique et de la Solidarité nationale.

Le centre national de lutte contre la drépanocytose vient renforcer l’unité de prise en charge de cette maladie logée au CHU de la mère et de l’enfant. Ce bâtiment R+1 a une capacité de 60 lits d’hospitalisation, 4 salles de consultation, un bloc de laboratoire avec des salles de biologie, bactériologie, de prélèvement et une banque de sang. Il comprend également une salle dédiée à l’imagerie médicale, une autre à la formation et réunion, une bibliothèque et une salle de jeux pour les enfants.

La FGC a équipé le centre à hauteur de 50 % notamment avec des mobiliers de bureau et des lits d’hospitalisation. Pour sa secrétaire générale, Mme Habiba Sahoulba Gontchomé, vivre avec la drépanocytose est une épreuve de chaque instant, non seulement pour le malade, mais aussi pour sa famille, car dit-elle, elle nécessite une longue prise en charge spécialisée, onéreuse et éprouvante. « Cette maladie héréditaire s’attaque à la chaîne génétique du sang. Elle inflige à ses porteurs, principalement les enfants, des infections de tout ordre, des douleurs physiques intenses et une fatigue généralisée », explique-t-elle.

La drépanocytose est classée au quatrième rang mondial des priorités de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en matière de santé publique mondiale après le cancer, le sida et le paludisme. Au Tchad, elle touche plus d’un millier de personnes. Actuellement, le pays dispose de quatre médecins traitants spécialisés dans ce domaine.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :