Tchad : grand ménage au sein de la Police nationale

Tchad : grand ménage au sein de la Police nationale

La sécurité publique au Tchad vient de subir un grand lifting. De la direction générale de la Police nationale aux directions sous tutelles, tous les anciens occupants des postes ont été remplacés.

Le chef de l’État Idriss Déby Itno vient de réorganiser par un décret rendu public ce mercredi 23 janvier 2019, le dispositif au sein de la Police nationale.

Beaucoup des officiers supérieurs de la Police nationale sont soit remplacés ou mutés. Le général de corps d’armée Tahir Erda Teïro, directeur général depuis plus de trois ans est remplacé par un contrôleur général de Police. Il s’agit de M. Ousmane Bassy Lougma.

Ce dernier est secondé du commissaire divisionnaire de Police Benguela Guidjinga, qui détrône, le contrôleur général de Police Sirandi Ongtoin.

De la direction des ressources humaines, jusqu’à la direction de la sécurité publique, en passant par la direction du bureau central de l’Interpol, de la direction de l’Émigration et de l’immigration, de la sous-direction de la Police de l’Air et des Frontières, et autres, tous les responsables ont été remplacés sauf l’office central de lutte contre les stupéfiants, maintient son patron, le commissaire Mahamat Marc Breaud. Mais les unités sous services ont des nouveaux patrons.

Ce grand ménage au sein de la Police nationale, surprend le commun de mortel. Qu’est-ce qui a motivé le départ du général Tahir Erda et son équipe ? Pourquoi maintenant ? Aux différentes interrogations, aucune information pour l’heure. Mais une chose est sûre, après tant d’années d’exercice, à la tête d’une même direction générale, quelle que soit la capacité, en matière de sécurité l’on devient inefficace, tempère un haut officier de la Police.

Laisser un commentaire