Tchad : Global Startup Week-end, 54 heures pour créer une startup durable

Tchad : Global Startup Week-end, 54 heures pour créer une startup durable

Le Réseau des jeunes pour le développement et le leadership (RJDLT) a procédé le vendredi 21 juin au lancement de la Global Startup week-end, à son siège au quartier Atrone, dans le 7ème arrondissement de N’Djamena. Un évènement de création de « startup » qui réunit une centaine de jeunes. 

L’édition 2019 de la Global Startup week-end est orientée vers le développement durable. Il s’agit d’une compétition qui rassemble 70 participants repartis en 10 équipes, et qui vont travailler en collaboration pour réaliser des startups en 54 heures, partant d’un concept ou d’une idée.

A la fin, chaque équipe présentera son projet devant un jury. Les trois meilleures équipes seront primées et une seule sera retenue pour la course à la finale internationale contre les équipes gagnantes issues des 70 autres villes de par le monde.

Ensuite, une grande finale aura lieu sur les réseaux sociaux, donnant l’occasion à chaque gagnant locale de pitcher son idée en format vidéo d’une minute.

Entreprenariat au service des ODD

« Le développement durable est l’un des challenges majeurs auxquelles l’humanité fait face. Il est de notre devoir de trouver des solutions concrètes pour notre futur »interpelle la présidente du comité d’organisation, Madina Gombo. 

Une vue des participants à la Global Startup Week-end/ ph Almardi Chartraine/ Tchadinfos

En impulsant l’entreprenariat et en encourageant les initiatives locales, les jeunes du RJDLT cherchent à apporter leur contribution à la problématique liée au changement climatique. 

« Le changement climatique et ses effets néfastes sont des maux que nous vivons au quotidien au sein de nos communautés. Et, nous pensons trouver des solutions dans le domaine du développement durable, de celui qui prend en compte l’environnement, le social et l’efficacité financière peut résoudre plusieurs problèmes non seulement qui vont répondre aux besoins réels de notre communauté mais aussi trouver des solutions qui vont contribuer à élargir la durée de l’homme sur la terre » explique le coordonnateur du RJDLT, Routouang Mohamed Ndonga Christian.

Laisser un commentaire