fbpx

Tchad – France: des tirs sur un véhicule français devant la résidence du président Déby

Un véhicule blindé de l’opération Barkhane a échangé des tirs avec la garde présidentielle ce lundi 13 juillet 2020 à N’Djaména. C’est devant le domicile privé (Villa Burkina) du président de la République, Idriss Déby Itno .

Selon une source sécuritaire , ” c’est un véhicule Hilux 4X4 bâché qui a connu des problème devant le palais présidentiel”. En effet, le 9 juin dernier deux véhicules de l’opération Barkhane ont reçu plusieurs balles de la garde présidentielle alors qu’ils “étaient en repérage pour un éventuel déplacement de leurs patrons” selon une source.

Selon des témoins , la garde présidentielle a tiré sur les pneus du véhicule blindé de Barkhane pour l’immobiliser mais le véhicule est parvenu à se déplacer loin du domicile privé du chef de l’Etat.

Lire aussi : Tirs sur la force Barkhane : le Tchad et la France déplorent “une confusion d’intention”

Le blindé de Barkhane a été aussitôt encerclé par d’autres blindés français un peu loin du lieu de l’incendent.

Les services de sécurité tchadiens sont mobilisés devant le domicile privé du maréchal du Tchad, pendant que nous mettons le papier en ligne.

5 Commentaires

  1. tchoukpa Justin
    13 juillet 2020 at 20 h 34 min Répondre

    Commentaire vraiment les blancs n’o
    nt qu’à nous laisser en paix

  2. MBOUBA
    13 juillet 2020 at 21 h 47 min Répondre

    S’ils ont échangé des tirs de bals, quel est le sort des gardes du Maréchal, chef d’État, le Président Idriss Deby Itno?
    Qui à été le premier à tirer sur l’autre?
    Quelles sont les causes de ces premiers tirs?

  3. Pascal
    14 juillet 2020 at 2 h 35 min Répondre

    Toute l’affaire dépend de la réglémentation en vigueur en rapport avec la route passant devant la résidence du Président. Est-ce que le véhicule en question était autorisé à passer par cette voie? Si oui, les tirs de la garde présidentielle sont injustifiés et méritent une sanction judiciaire. Mais si le véhicule français n’était pas autorisé à y passer, il fallait amener d’autres véhicules, le boucler puis le capturer ainsi que ses occupants, qui auraient eu à répondre de leur acte de passage sur une voie dont la circulation est limitée.

  4. Danra Moudaidandi
    14 juillet 2020 at 8 h 26 min Répondre

    Le Tchad 🇷🇴 n’est pas la côte d’ivoire 🇮🇪 a l’intention des militaires français

  5. MAHAMAT ADAM HAROUNE
    14 juillet 2020 at 13 h 57 min Répondre

    Attention à la France !souvent les tchadiens sont contre certains actes du maréchal son excellence IDRISS DEBY mais,la il s’agit d’une provocation contre le peuple tchadien et nous n’hésitons pas de s’aligner derrière son excellence pour défendre notre patrie et nous sommes capables et prêts à la défendre. Je demande à la France d’analyser comment elle réagirait si c’était en France que l’action s’est produite ?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :