Tchad : fini les barrières douanières et les courses-poursuites?

Tchad : fini les barrières douanières et les courses-poursuites?

Les faux douaniers qui rackettent les commerçants pour se remplir les poches n’auront que les yeux pour pleurer. Le chef de l’Etat vient d’ordonner la suppression des barrières douanières sur l’ensemble du territoire national. Ceux qui seront pris la main dans le sac subiront toute la rigueur de la loi.

En marge de la réunion des responsables des régies financières présidée par le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République dans le courant de la semaine, le chef de l’Etat a tapé du poing sur la table. Désormais, il ne veut plus  voir les barrières douanières érigées de manière anarchique pour arnaquer les paisibles commerçants.

C’est sans détour et dans un langage clair et précis que  le Président de la République a adressé une sévère mise en garde à ceux des douaniers qui  se livrent à des courses-poursuites dans la ville  entraînant parfois des accidents mortels. Pour un coro de sucre granulé, ces prétendus douaniers appelés sous le vocable des Bogobogo peuvent vous ôter la vie. Pour ces coros de sucre et autres articles en provenance de la ville voisine de Kousseri au Cameroun, ces  faux douaniers sous prétexte de lutter contre les fraudeurs  engagent des véritables rallyes  à travers les rues de la capitale, ils créent parfois une panique au sein de la population.

Plusieurs fois, les députés à l’Assemblée Nationale ont interpellé le Ministre  des Finances afin qu’il mette fin à cette pratique des faux douaniers qui ne cessent de semer la mort et la désolation parmi nos populations mais il n’en est rien. Tout  ce qu’ils arrachent ne va jamais dans les magasins de la douane. Dès que les intéressés  tournent le dos, ils procèdent immédiatement au partage.

C’est un manque à gagner pour le trésor public. Alors que les services des douanes sont les véritables pourvoyeurs d’argent qui renflouent les caisses de l’Etat. Il y a de cela plus d’une année, le Chef de l’Etat a fait une descente inopinée à la douane de Nguéli où il a fait un constat effarent. Il en a profité pour déguerpir plusieurs faux douaniers qui écument la direction de la douane pour se faire du beurre.  Malgré cette visite et des décisions prises par le chef de l’Etat, ces Bogobogo sont revenus en force et continuent à se livrer à leur sport favori qui est de poursuivre  les petits débrouillards de nos différents petits marchés ou bien ils vont dans les boutiques pour ramasser les marchandises prétendant qu’elles ne sont pas dédouanées.

 Face à la recrudescence de ce phénomène de Bogobogo, le chef de l’Etat a décidé de sévir  et il a menacé les responsables des douanes qui laissent faire et cautionnent en quelque sorte cette pratique qui est devenue un moyen de survie pour ces délinquants. S’ils ne prennent pas leurs responsabilités pour juguler définitivement ce phénomène, c’est eux qui écoperont des sanctions draconiennes. Comme dit un adage « un homme averti en vaut deux  ». Cette décision est saluée par tout le monde mais ce que l’on craint c’est si elle aura d’effet. Lors de sa visite inopinée à Ngueli, le chef de l’Etat n’a pas mâché ses mots mais cela a duré juste le temps de la rosée et cette pratique est revenue au galop. Et ces derniers ont repris du service sans être inquiétés. Comme le dirait quelqu’un, attendons de voir.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :