Tchad-Economie : Des produits locaux émerveillent le chef de l’Etat Idriss Déby Itno

Tchad-Economie : Des produits locaux émerveillent le chef de l’Etat Idriss Déby Itno

Les travaux de la semaine nationale de réflexion sur la contribution du secteur privé à la relance économique ont effectivement démarré ce mercredi 3 octobre 2018 au Palais du 15 Janvier de N’Djaména. C’est le chef de l’Etat Idriss Deby Itno qui a donné le coup d’envoi. En marge de ce rendez-vous des opérateurs économiques, une foire permet de valoriser des divers produits fabriqués au Tchad, dénommée « Foire MinTchad ».

Après la cérémonie officielle, le président de la République, Idriss Déby Itno, a visité les différents stands de la foire pendant près de 2 heures. Dans les stands qui abritent les produits locaux, le chef de l’Etat a été très attentif aux explications fournies par les responsables des entreprises.

Des produits agricoles, aux mines, en passant par les produits artisanaux, et autres, chacun a su valoriser ses savoir-faire. Très émerveillé par les initiatives de ses compatriotes, le chef de l’Etat encourage ces opérateurs locaux à innover pour faire émerger le Tchad.

Si certaines entreprises exposant des divers produits exportés ont reçu une visite éclair, les stands des opérateurs exerçants dans le secteur agricole a attiré particulièrement le couple présidentiel. Très attentif, le président Idriss Déby Itno questionne et oriente s’il fallait, certains à mieux organiser leurs activités.

Aux artisans qui éprouvent trop de difficultés pour écouler leurs produits, le président de la République a instruit séance tenante le ministre en charge du commerce de leur trouver une place à Hilton, pour la valorisation de leurs produits. Cette injonction du chef de l’Etat est un ouf  pour les artisans et un motif d’encouragement.

Dans son allocution d’ouverture, le président Idriss Déby Itno a invité les opérateurs économiques à se tourner vers la terre. Il les a encouragés à produire et transformer les produits agricoles localement. Pour lui, il n’est pas admissible qu’un pays comme le Tchad, avec ses immenses potentialités continue d’importer des produits qui pourraient être fabriqués sur place.

Pour rappel, à l’initiative de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et d’Artisanat (CCIAMA), le Palais du 15 Janvier de N’Djaména, abrite jusqu’au vendredi 5 octobre, la semaine nationale de réflexion sur la contribution du secteur privé à la relance économique « Tchad Relance » qui vise à analyser la situation et de proposer les actions tendant à améliorer le climat des affaires dans le pays.

Un commentaire

  1. Abdel-Rahim Bello
    6 octobre 2018 at 12 h 42 min Répondre

    Bon travail, j’encourage son excellent de faire plus. La terre ne trahit pas, soit elle te donne ce que tu as semé, soit elle te donne plus.

Laisser un commentaire