Tchad : Dr Masra Succès déplore la situation du pays et appelle à une politique pragmatique

0
41

A l’occasion de cette nouvelle année 2019, Dr Masra Succès, leader du mouvement « Les Transformateurs », dresse une situation du pays et appelle les dirigeants à plus d’actions pour une amélioration.

L’année 2018 n’a pas été une année facile pour les Tchadiens d’ici et d’ailleurs. Sur le plan social en passant par la sécurité jusqu’au plan éducatif, la situation n’a guère été admirative en 2018. En ce début de l’année 2019, le fondateur du mouvement « Les Transformateurs » bondit sur l’occasion et fait savoir ses sentiments. 

« Je sais que l’année 2018 a été difficile pour l’essentiel de nos compatriotes.  Nos villes et nos villages sont tristes. La misère sociale s’est installée durablement. Certains de nos compatriotes, dans le Nord de notre pays, à Miski, vivent sous les feux d’adversaires qui ont en commun de faire couler le sang des Tchadiens », se plaint Dr Masra Succès en faisant allusion à la situation sécuritaire dans le Tibesti.

Alors que le Tchad est un pays producteur et exportateur du pétrole depuis 2003, la grande partie de sa population fait face à une insécurité alimentaire criarde. « Dans un pays plein de potentialités comme le nôtre, près de 5 millions de Tchadiens souffrent aujourd’hui de malnutrition et ne peuvent pas partager un repas digne de ce nom par jour », regrette le transformateur Masra Succès.

La situation économique du pays reste déficitaire et demande beaucoup d’engagement pour la rendre efficace. A cet effet, pour Masra Succès, « nous ne devrions plus parler de mamelles, mais des 4 pieds de l’économie de demain qui passent par l’agriculture et l’élevage transformés, l’économie numérique et l’économie du savoir…  En redéfinissant ainsi les fondamentaux de notre économie et créant les conditions du développement du secteur privé, nous pourrons permettre à tous les Tchadiens de partager au moins trois repas décents par jour et avoir une couverture médicale universelle minimale », croit-il.

Depuis quelques années, le système éducatif tchadien dans son ensemble évolue en boitant, alors qu’en fin d’année 2018, on apprend que le Tchad est classé dernier au monde (140ème /140 pays en compétitivité et 157ème/157 pays en indice de capital humain). Cela amène le leader du mouvement les Transformateurs  à dire : « Nous sommes un pays qui a sacrifié son système éducatif donc un pays qui déconstruit son avenir.»

Face à tous ces problèmes qui dérangent la vie des citoyens tchadiens, Masra Succès réclame une politique plus pragmatique que théorique. Pour lui, chaque année, les mêmes propos se tiennent mais sans effet bénéfique sur la vie sociale des Tchadiennes et Tchadiens.

Leave a Reply