Tchad : dix universités et instituts autorisés à reprendre les cours

Tchad : dix universités et instituts autorisés à reprendre les cours

Le ministère de l’Enseignement supérieur, dans une note circulaire annonce la reprise des activités académiques dans des universités et instituts du Tchad. Cette reprise est prevue pour le 25 juin.

La reprise des cours permettra aux institutions d’enseignement supérieur considérées comme rétardaires de boucler l’année en cours. 10 instituts et universités sont concernés par cette décision.

Il s’agit des universités de N’Djamena (cycle master) : d’Abéché (Unaba et Insta) ; de Sarh ; les écoles normales supérieures (de N’Djamena, de Bongor et de Sarh) : l’Institut national des sciences et techniques d’Abéché, celui des arts et métiers de Biltine ainsi que l’institut de pétrole de Mao. Le reste doit attendre une seconde vague de reprise prévue pour septembre 2020.

Le ministère invite les établissements concernés à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de préparer la réouverture de leurs institutions en toute sécurité et en lien avec le service de santé publique à travers la coordination nationale de riposte sanitaire.

Cette décision n’exclut pas les établissements privés qui remplissent les mesures recommandées à mettre en oeuvre avant et après la réouverture comme la désinfection et le nettoyage des salles, campus, bus et restaurants universitaires? à trois jours de la reprise. Il faut y ajouter le respect des mesures de distanciation sociale avec un effectif limité par salle dont deux étudiants sur une table.

D’autres consignes sont donnés par le département de l’enseignement supéreiur à savoir : la réduction du nombre des étudiants dans les bus de transport et dans les restaurants ; le port obligatoire des masques fournis par le Comité de gestion de la crise sanitaire ; le lavage des mains. Il y aura un contrôle de la température par thermo flash et une affectation des agents sanitaires et de sécurité dans chaque établissement.

3 Commentaires

  1. Abdoulaye Adami
    10 juin 2020 at 13 h 55 min Répondre

    Et pour la faculté de médecine, cela veut dire que ça ne concerne que la 4e et la 5e année ou bien?
    Mais je trouve cette stratégie de reprise n’a pas de sens car les marchés sont ouverts et personne n’empêchera les étudiants restants d’y aller au marché donc mieux vaut faire un deconfinement total afin de ne pas perdre du temps…. Tout ça ce n’est que de la bureaucratie

  2. Youssouf Moussa Sougui
    10 juin 2020 at 20 h 13 min Répondre

    Et pour les institutions ?

  3. Allatodjim
    11 juin 2020 at 5 h 32 min Répondre

    C’est une mauvaise décision. À cause des revendications des étudiants qu’ils ont pris cette décision car ils sont incapables comme toujours de tenir leur promesse vis à vis de la jeunesse. Est ce que les étudiants tchadiens sont très nombreux dans les amphis que les étudiants du Cameroun ?Ils veulent blanchir l’année dans certaines universités seulement mais on les laissera pas faire.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :