Tchad : le déficit prévisionnel sera de plus de 400 milliards de Francs CFA

0
6

Les finances publiques du Tchad sont en difficulté, les régies ne font plus recette. La situation économique est tendue, les conséquences sont les retards de salaires chez les fonctionnaires ainsi que le ralentissement des activités économiques. Entreprises et banques suffoquent!

De l’avis du gouvernement, le contexte économique que connaît le pays est dû à la chute du prix du baril de pétrole ainsi qu’aux conséquences de la situation d’insécurité qui prévaut en ce moment et paralysant les échanges commerciaux avec les pays voisins, que sont le Cameroun et le Nigeria.

Le budget pour l’exercice 2015 sera pour la seconde fois révisée. Un projet de loi a été adopté lors du dernier Conseil des ministres avec pour prévision un déficit de plus de 400 milliards de Francs CFA.

Du côté du gouvernement, tous les regards sont tournés vers la Banque Mondial et le Fonds Monétaire International, des pourparlers sont en cours et une forte délégation est partie pour assister à l’assemblée générale de la Banque Mondiale. Le Tchad espère avoir l’appui de ses partenaires pour accéder au cercle des pays pauvres très endettés (PPTE).

Certains pensent que ce titre va permettre au pays d’emprunter sur le marché international et ainsi drainer des fonds. Pour d’autres, le seul bénéfice que pourrait avoir le pays, c’est une réduction de sa dette extérieure, ce qui en soit ne serait pas dans l’immédiat une solution pour la crise.

Laisser un commentaire