Tchad : des réponses à la pénurie alimentaire et d’eau dans le Barh El Ghazal

La population du Barh El Ghazal fait face à un manque cruel d’eau et à une insécurité alimentaire croissante. Face à cette situation, l’ONG OXFAM, en partenariat avec l’Association d’appui aux initiatives pour le développement rural (AIDER), apporte son soutien aux habitants de ladite province.


La province du Barh El Ghazal est située dans la bande sahélienne et est caractérisé par un climat aride et chaud. Une situation climatique précaire qui affecte grandement les réserves d’eau des ouadis, dont une grande partie est utilisée pour l’agriculture. Ce qui fait qu’elle est frappée par une insécurité alimentaire. Même si, depuis quelques années, le climat alterne entre une saison pluvieuse et une saison sèche, selon les responsables de l’Association d’appui aux initiatives pour le développement rural (AIDER).

Pour soulager tant soit peu ces populations, OXFAM, en collaboration avec AIDER, a élaboré un projet d’assistance et de protection sociale des habitants des villages du Barh El Ghazal nord et sud.

Ces ONG ont mis en place un point adduction d’eau d’une capacité de 10 mètres cubes alimenté par six panneaux à Fassaladouli, un village situé à 30 km du côté nord-est de la ville de Moussoro, chef- lieu de la province du Barh El Ghazal. Le coût de la réalisation de ce point d’eau s’élève à 10 millions de FCFA.

Les autochtones des villages Fassaladjouli et Fassaladjoul sont, quant à eux, touchés par la pauvreté, la malnutrition aiguë et modérée. Une réponse a été apportée par OXFAM et AIDER à ces populations dans le domaine de la culture maraîchère. Trois tonnes de semence variété GB 8735, 275 houes et 286 rouleaux de ficelles ont été distribués à 300 ménages. De même,une autre liste de 280 ménages a été arrêtée. Ces bénéficiaires ont été identifiés dans 11 villages dont 4 dans la zone de Moussoro rural et 7 à Mandjoura, tous de la province du Bahr El Ghazal.

Dans le domaine de l’hygiène et assainissement, quelques latrines ont été construites dans ces localités, pour limiter la défécation à l’air libre.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :