Tchad : des présumés malfrats appréhendés et présentés à la presse

Tchad : des présumés malfrats appréhendés et présentés à la presse

Six présumés malfrats parmi lesquels trois voleurs de voiture, un agresseur et deux informaticiens receleurs sont présentés ce vendredi 11 octobre à la presse à la direction générale de la Police nationale. La présentation a été présidée par le Directeur général de l’institution, le général Taher Erda Tairo.

Les présumés malfrats présentés sont respectivement des voleurs, agresseurs et receleurs. Deux sont impliqués dans le vol d’une voiture de marque Toyota 4 x 4 de l’organisation humanitaire “Humanité et Inclusion”, l’ancien “ Handicap International ”. Cet engin a été volé le 16 septembre dernier et retrouvé le lendemain par les policiers. C’est une semaine après que la police nationale a retrouvé les présumés voleurs de la voiture. Un autre, lui, est impliqué dans le vol d’une voiture Hilux d’un particulier retrouvée elle aussi peu de temps dans la ville de N’Djamena. Un autre encore a été présenté pour agression à domicile, coups et blessures à l’arme blanche sur personne. La dernière catégorie est celle des deux informaticiens qui recèlent les téléphones volés et les flashent.

Pour le directeur général de la police nationale tchadienne, le général Taher Erda Tairo “La société évolue, la délinquance pareille. Cela explique la présence de deux informaticiens spécialisés dans le formatage des téléphones. Outre le fait qu’ils formatent des téléphones volés afin de ne pas être tracés, ils sont aussi complices des voleurs”.Un agresseur présenté pour agression à domicile, coups et blessures à l’arme blanche sur personne.

Dans leur point de presse, les responsables de la police ont signifié que ces bandits mettent à mal la sécurité des personnes et leurs biens. Et en agressant surtout les Organisations non gouvernementales, ils donnent un choc à la diplomatie tchadienne et à l’image de la République et surtout font fuir les humanitaires. Avant d’ajouter qu’il est inadmissible de laisser cela impuni.

Pour un responsable de l’Organisation “Humanité et Inclusion”, l’unique but des organisations est de venir en aide aux Tchadiens. Donc celui qui les agresse s’en prend d’une manière ou d’une autre aux Tchadiens dans en général. Il conclut que c’est un message fort que la police envoie à ceux qui pensent poser des tels actes.

Les bandits sont remis à la disposition du procureur en attendant leur inculpation et comparution.

Laisser un commentaire