Tchad: des journalistes outillés sur le traitement de l’information en période électorale

Tchad: des journalistes outillés sur le traitement de l’information en période électorale

Les hommes des médias ont pris part à une formation du 02 au 04 décembre sur la participation des journalistes en période électorale. Les participants ont bénéficié des connaissances sur le traitement de l’information, surtout en période électorale.

Le bureau du Haut-commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme, en collaboration avec la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), a organisé un atelier de formation sur la participation des professionnels des médias à un processus électoral en conformité avec les standards internationaux des droits de l’homme. Cette formation a été officiellement lancée par le président de la CNDH, Djidda Oumar Mahamat. Elle a pour objectif de fournir aux journalistes les éléments de base pour faire face aux défis que constituent les élections pour les médias, renforcer les participants en vue de contribuer à la surveillance des droits de l’homme et à l’amélioration du langage pour des élections libres et transparentes. Aussi, est-il question de préparer les journalistes sur le traitement de l’information afin de fournir des informations fiables, crédibles et objectives aux citoyens pour les aider à voter plus consciemment.

Plusieurs intervenants ont exposé sur des thèmes spécifiques, notamment le rôle et le mandat de la Hama; la participation des professionnels des media à un processus électoral apaisé, respectueux des droits de l’homme; media et protection des droits de l’Homme en période électorale. Selon le président de la CNDH, le thème de la formation est d’actualité et interpelle la conscience des journalistes pour un comportement responsable dans le traitement et la diffusion de l’information électorale. Pour lui, la formation permettra également aux participants d’appréhender les critères d’intégration de la dimension genre, dans la collecte et le traitement de l’information relative au cas de violations des droits de l’Homme en période électorale.

Durant ces jours de formation, les journalistes ont pris connaissance des sujets relatifs au processus électoral. C’est en ce sens que le président de l’Union des journalistes du Tchad, Abbas Mahamoud Tahir rappelle que ces derniers “contribuent à la participation effective des citoyens au débat démocratique et au processus électoral en général”. Il ajoute que le journaliste a le droit d’être protégé pendant la période électorale, puisqu’il peut faire l’objet de menaces et d’intimidations.

Pour l’occasion, les journalistes participants ont fait quelques recommandations: au gouvernement d’appuyer la CNDH et l’UJT dans l’initiative de renforcement des capacités pour la formation des journalistes au processus électoral et de garantir l’exercice du métier de journaliste en créant les conditions favorables. Au bureau de la CNDH de perpétuer et pérenniser ces genres de formation et les étendre aux médias exerçant dans les provinces; de veiller au respect du bilinguisme; d’accorder plus de temps de débats pour mieux saisir la portée et les enjeux des modules de formation. Et à la Hama de réguler en toute objectivité et impartialité les médias et veiller au strict respect des règles édictées en période électorale afin de favoriser des couvertures médiatiques à la hauteur des attentes; de promouvoir davantage la liberté de presse et d’opinion au Tchad et plaider pour la protection et la sécurité des journalistes; créer un cadre approprié de collaboration entre les forces de défense et de sécurité intérieure et les médias en tout temps, mais surtout en période électorale.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :