Tchad : des artistes mécontents demandent des comptes aux associations culturelles

Tchad : des artistes mécontents demandent des comptes aux associations culturelles

CULTURE – Un groupe d’artistes dit « Collectif des artistes lésés » a tenu une conférence ce mardi 14 juillet pour revendiquer plus de transparence dans la gestion du fonds octroyé aux artistes pour la lutte contre la Covid-19.

Le « Collectif des artistes lésés » n’est pas content des primes données par le gouvernement pour encourager les artistes ayant contribué à la lutte contre la Covid-19. Ces artistes ont produit des œuvres pour sensibiliser la population sur les mesures barrières contre la Covid-19.

Les artistes lésés ont exposé trois revendications lors de la conférence de presse organisée ce 14 juillet sont :

  • Un compte rendu des deux millions et des kits reçus par la Conat (Coordination nationale des artistes tchadiens) de la part de l’ONAJES
  • Des éclaircissements sur les cinq millions reçus par la Conat et l’Unocat du ministère en charge de l’Administration du Territoire pour tous les artistes tchadiens qui ont sensibilisé la population face la Covid-19
  • Enfin, une implication totale et de tous les artistes en cas de geste à leur endroit dorénavant.

« Nous ne voulons pas qu’on nous donne de l’argent. Nous voulons juste savoir sur quel critère ces sommes ont été reparties aux artistes. Notre but est qu’on arrête de manger l’argent au nom des artistes. Ça ne doit plus se passer comme ça. » déclare N2A, artiste et membre du collectif.

Le collectif des artistes lésés donne par ailleurs 48 heures à la Coordination nationale des artistes tchadiens (Conat) et à l’Union nationale des organisations culturelles et artistiques tchadiennes (Unocat) qu’il considère comme un « club d’amis » pour répondre à leurs revendications. Passé ce délai, le collectif dit « saisir qui de droit pour rentrer dans ses droits. »

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :