Tchad : de 2015 à nos jours, 136 victimes de Hissein Habré sont mortes sans jouir de leurs droits

Tchad : de 2015 à nos jours, 136 victimes de Hissein Habré sont mortes sans jouir de leurs droits

SOCIETE – 28 ans après la création de leur association, les victimes des crimes et répressions politiques de 1982 à 1990 sombrent toujours dans l’inquiétude. Car, la Justice ne leur est pas complètement rendue.

C’était un 18 décembre que l’Association des victimes des crimes et répressions politiques a vu le jour. Une association qui a pris une autre dénomination et s’appelle désormais « Association des victimes des crimes et répressions de Hissein Habré ». Deux des objectifs de cette Association sont : engager les poursuites judiciaires nationales et internationales contre les auteurs et coauteurs des crimes et répressions et exiger l’indemnisation des victimes atteintes physiquement et moralement ou dépossédées injustement de leurs biens.

Si le premier objectif paraît être réalisé, l’insatisfaction se lit encore dans les cœurs et sur les visages des victimes. « La Justice tchadienne n’a pas fini le travail qu’elle a commencé », se plaint Clément Abaïfouta, président de cette Association, dans une interview qu’il a accordée à Tchadinfos.com. D’une voix unanime, les victimes ne cessent de décrier la liberté dont jouissent les auteurs ou coauteurs des crimes et répressions politiques de 1982 à 1990. Pourtant ils ont été condamnés par la Justice tchadienne en mars 2015.

A RELIRE : “L’indemnisation des victimes d’Hissein Habré se fera d’ici fin 2019”, affirme Djimet Arabi

Fatiguées et presque rongées par leurs âges, certaines de ces victimes quittent « la terre des hommes » sans profiter de l’indemnisation qui leur a été accordée par la décision des juges. De 2015 à nos jours, elles sont au total 136 victimes décédées dont le dernier date du 1er décembre 2019. « C’est vraiment triste. Il faut que le gouvernement pense à résoudre ce problème. Beaucoup d’entre nous meurent et beaucoup continuent à mourir sans entrer en possession de leurs droits », se lamente Clément Abaïfouta.

Pour rappel, la Justice tchadienne a décidé que 75 milliards de Francs CFA soient versés aux victimes par le gouvernement tchadien et les bourreaux des victimes. Au total, on estime à plus de 10 000 personnes victimes des crimes du président Habré.

A RELIRE : les victimes de Hissein Habré violemment dispersées par la Police

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :