Tchad : cinq choses à savoir sur la contamination de la rage

Tchad : cinq choses à savoir sur la contamination de la rage

SANTE – La rage fait des milliers des victimes dans le monde et particulièrement en Afrique. D’origine mortelle, la rage est un virus présent dans la salive de l’animal infecté. Comment se manifeste la contamination chez l’Homme ? Voici cinq choses à savoir sur la contamination de la rage.

  • La rage se manifeste par une infection cérébrale avec le plus souvent des difficultés à avaler, des troubles du comportement, la peur de l’eau…
  • Une fois que la personne est contaminée entre 1 et 3 mois en moyenne, le virus va de ce fait cibler le cerveau. La personne meurt par suite à un arrêt cardiorespiratoire et une paralysie progressive de l’ensemble du corps. Lorsque la rage est déclarée, le décès de la personne est inévitable et survient dans les quatre à six jours.
  • Il n’existe pas de traitement lorsque la rage est déclarée. Il est possible de bénéficier d’une vaccination après une exposition risquée. Et cela nécessite une vaccination de post-exposition. Ce vaccin rabique a été mis à jour par Pasteur.
  • Le risque de contracter la rage est élevé si l’animal appartient à une espèce vectrice de virus ; si l’animal laisse penser qu’il est malade ; si l’animal n’a pas été vacciné ou si l’animal attaque sans raison.
  • Par précaution, un chien ou chat qui a mordu doit être mis sous surveillance vétérinaire pendant 15 jours, qu’il soit vacciné ou non.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :