Tchad : le budget 2015 revu à la baisse à cause de la chute du prix du baril

N’DJAMENA, 30 novembre (Xinhua) — La chute du prix du baril du Brent a obligé le gouvernement tchadien à revoir à la baisse les prévisions pour le budget général de l’Etat, soumis dès ce mardi à l’examen de l’Assemblée nationale.

Le projet de budget amendé évalue les prévisions de recettes à un peu plus de 1.500 milliards F CFA (environ 3 milliards USD) contre 1.850 milliards F CFA (3,7 milliards YSD) dans le collectif budgétaire de 2014 (soit une baisse de -18%) et les prévisions des dépenses à près de 1.700 milliards F CFA (3,4 milliards USD) contre plus de 1.800 milliards F CFA (3,6 milliards USD) au dernier exercice.

Il se dégage donc un déficit prévisionnel de 177 milliards F CFA (354 millions USD), nettement supérieur à celui du collectif 2014 qui était de 20 milliards F CFA (40 millions USD).

Les revenus pétroliers (qui représentent à eux seuls près de 48% des recettes ordinaires de l’Etat tchadien), sont évalués à 633 milliards F CFA (1,2 milliard USD) contre 931 milliards F CFA (1,8 milliard USD) en 2014.

Le Tchad mise sur une augmentation de sa production pétrolière (de 140.000 à 180.000 barils/jour avec la mise en exploitation de nouveaux champs en 2015), et sur un prix du Brent à 70 USD/baril pour réaliser cette performance.

“Le gouvernement poursuivra le contrôle des coûts d’ exploitation des opérateurs de ce secteur, au besoin à travers des audits commandés auprès des cabinets internationaux. En outre, il mettra tout en oeuvre pour rendre effective sa participation dans le consortium géré par Esso”, a déclaré Bédoumra Kordjé, ministre tchadien des Finances et du Budget.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :