Tchad – bruits de bottes : accrochage entre l’armée et les éléments du FACT dans le Kanem

0
3

Depuis quelques jours, les nouvelles font état de l’incursion sur le territoire tchadien des éléments du Front pour l’alternance et la cohésion au Tchad (#FACT) en provenance de la Libye. Ce groupe politico-militaire a indiqué vouloir marcher sur N’Djamena. Mais ce samedi 17 avril 2021, l’armée dit les avoir mis en déroute.

Le dimanche 11 avril 2021, le jour où a lieu l’élection présidentielle, le Front pour l’alternance et la cohésion au Tchad (FACT), un groupe politico-militaire basé en Libye annonce avoir mené des attaques dans le Tibesti et avoir conquis les localités de Wour et Zouarké.

Depuis, lors c’est une guerre de communication entre ce groupe et le gouvernement qui les qualifie de « terroristes ». A la suite du premier communiqué du FACT, l’état-major général des armées et le ministère de la Communication ont réagi pour indiquer que ces « terroristes » adoptent la stratégie d’évitement avec les forces de défense et de sécurité mais que les « dispositions sont en train d’être prises » pour les neutraliser.

Mais le FACT, qui a indiqué avoir abattu deux avions de guerre gouvernementaux, a assuré être en train de marcher sur la capitale.

Depuis quelques jours, les attentions sont tournées vers la situation au nord. Une certaine inquiétude a commencé à gagner une partie de la population. Les nouvelles qui ont circulé le samedi 17 avril faisant état de l’arrivée des éléments de ce groupe armé dans le Kanem ont renforcé cette appréhension.

Mais autour de 19 heures, le ministre de la Communication, Chérif Mahamat Zène, sur Twitter, écrit que « L’aventure des mercenaires en provenance de la Libye a pris fin comme annoncée. Félicitations à nos vaillantes forces de défense et de sécurité ». Le ministre de préciser que le porte-parole de l’armée communiquera incessamment le bilan de combats.

Quatre heures plus tard, c’est le ministre des Affaires étrangères, Amine Abba Sidick, toujours sur Twitter, qui appelle « certaines missions diplomatiques à garder leur calme. La situation n’est pas préoccupante ; la situation militaire est bien maîtrisée par l’armée tchadienne ».

Dans la foulée, comme annoncé, le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna signe un communiqué. Il ne comporte pas de bilan comme promis. « Le bilan sera communiqué ultérieurement », informe-t-il. Mais il écrit que le samedi 17 avril 2021 aux environs de 15 heures, « les forces de défense et de sécurité ont avec détermination et courage mis en débandade la colonne de terroristes qui s’est maladroitement aventurée au nord de la province du Kanem ». Le communiqué de l’armée de préciser que « Cette colonne a été totalement décimée » et que « Le ratissage continue pour récupérer les derniers fuyards ».

Leave a Reply