Tchad : bisbille au sein du Haut conseil de coordination contre le Sida, la tuberculose et le paludisme

Les membres du nouveau bureau du Haut Conseil National de Coordination pour l’accès au Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le paludisme ont animé un point de presse ce 13 août.

La sortie médiatique de ce jour fait suite à la convocation des anciens et nouveaux membres du HCNC, organisée par le ministre de la Santé publique, en présence du représentant de l’ONUSIDA le 12 août dernier.

En effet, l’ancien bureau du HCNC est dissout lors d’une assemblée générale tenue le 11 juillet 2020. Un nouveau bureau est élu le 30 juillet pour assurer la période transitoire jusqu’à la fin de la mandature en cours, le 31 décembre 2020. Pour les membres du HCNC, le ministre en charge de la santé ne coiffe pas cette institution.

Le président  Abbas Abakar Abbas  explique les raisons pour lesquelles les membres actuels doivent rester pour finir la mandature en cours : les membres du HCNC sont inquiets, car les malades meurent chaque jour. Le Tchad perd au profit des groupuscules. Il déplore par là le comportement des personnes qui, au lieu de sauver les malades, privilègient des intérêts égoïstes et personnels en voulant dilapider les ressourcer allouées pour soigner les malades tchadiens.

Les membres du HCNC ont fait des constats concernant les décaissements des financements sur le portefeuille du paludisme : « ils constatent également les dates imaginaires et déconcentrées de la réalité dans le décaissement des fonds du paludisme ou autres » souligne Abbas Abakar Abbas. 

Les membres du HCNC recommandent ce qui suit aux autorités tchadiennes et aux bailleurs : de vérifier le constat fait par les membres sur la mauvaise gestion, la gabegie, le détournement ; ce diligenter un audit digne de foi par une expertise adéquate, comme l’Inspection Générale de l’Etat ; d’écouter les versions des deux parties sur la gestion du HCNC ; de laisser le bureau intérimaire élu par l’Assemblée Générale finir le mandat en cours jusqu’à la date de 31/12/2020. A

« Les membres du HCNC ont engagé une reforme avec l’appui des consultants envoyés par le Fonds mondial depuis 2019 et qui devrait entrer en vigueur en 2021 » précise Abbas Abakar Abbas dans ses propos.

Noudjimadji Perline

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :