Tchad : Béchir Madet annonce la fermeture de dépôts et stations services frauduleux

Tchad : Béchir Madet annonce la fermeture de dépôts et stations services frauduleux

Le ministre du Pétrole et de l’Energie chargé de la promotion des Energies renouvelables, M. Béchir Madet a présenté un point de presse ce mercredi 25 janvier 2017 pour évoquer la question de l’importation frauduleuse des produits pétroliers. Du coup, le ministre annonce la fermeture des dépôts et stations services qui se sont rendus coupables d’importation frauduleuse des produits pétroliers que Béchir Madet estime atteindre un niveau critique

«Des individus possédant de dépôt et  des stations services s’adonnent à la fraude transfrontalière des produits pétroliers. Pour arrêter cette hémorragie qui cause un manque à gagner énorme pour le trésor public. En septembre 2016, il a été pris un arrêté conjoint (ministères des finances et pétrole) interdisant l’importation des produits pétroliers su l’ensemble du territoire national», déclare le ministre du Pétrole et de l’Energie chargé de la promotion des Energies renouvelables.

«Malgré cela des produits pétroliers sont importés des pays voisins provoquant une mévente des produits de la raffinerie de Djarmaya», regrette Béchir Madet précisant que, l’examen du rapport de la société de raffinage de N’Djaména fait ressortir que des stations services implantées à N’Djaména et partout ailleurs au Tchad, ne se ravitaillent pas des produits raffinés à N’Djaména.

D’après le ministre Béchir Madet, de prélèvements des produits pétroliers ont été effectués dans des dépôts et stations services de N’Djaména pour analyse. Les analyses ont confirmé la provenance des produits pétroliers importés qui sont d’origine et de qualité douteuse. Ces produits peuvent causer l’explosion des moteurs des véhicules, alerte le chef du département du Pétrole et de l’Energie chargé de la promotion des Energies renouvelables.

«Comme la SONASUT (société nationale sucrière du Tchad actuelle compagnie sucrière du Tchad CST) et beaucoup d’autres entreprises nationales, ces individus veulent mettre à genou la raffinerie et aussi l’économie du pays», martèle Béchir Madet ajoutant «nous allons mener une guerre sans merci contre les délinquants, bandits et autres criminels économiques».

La raffinerie de Djarmaya à 35 kilomètres de la capitale N’Djamena est mise en production le 30 juin 2011. Elle est cogérée entre le Tchad (40%) et la Chine (60%).

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :