Tchad : augmentation des taxes, les commerçants du marché à mil menacent de fermer boutique

Tchad : augmentation des taxes, les commerçants du marché à mil menacent de fermer boutique

Le Collectif Tchadien contre la vie chère (CTVC) et le Collective des Commerçants du Marché à mil ont conjointement animé une conférence de presse ce samedi 8 avril à la bourse du travail. Conférence de presse axée sur l’augmentation de droit de place au marché à mil.

« Par le passé, nous payons 4 800 FCFA comme taxe applicable sur le droit de place à la mairie de la ville de N’Djamena. Mais subitement elle nous impose de payer le double soit 9.600 FCFA » témoigne un commerçant présent à la conférence.  De dire qu’ils ne sont pas  concertés, les commerçants relèvent que cela doit logiquement se faire pendant la session budgétaire de la commune de N’Djamena.

D’après le président de CTVC Dingmnayal Nely Versinis, les commerçants que les Tchadiens qualifient de véreux sont victimes de l’administration précisément de la mairie de N’Djamena centrale. Il fait savoir qu’ils ont entrepris des démarchés auprès de la mairie centrale « mais nous avons été baladé comme un ballon de ping-pong entre madame la maire et le secrétaire général de la communauté urbaine de N’Djamena ». Le CVTCC demande aux commerçants de fermer hermétiquement leurs boutiques en guise de protestation de l’augmentation de droit place pendant deux jours allant du lundi 10 avril au mardi 11 avril prochain.

En outre, les commerçants demandent à la mairie de revenir sur l’augmentation  de droit  de place.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :