Le Tchad annonce avoir facilité les négociations entre Boko Haram et l'Etat nigerian

N’DJAMENA, 17 octobre (Xinhua) — Le Tchad a abrité en septembre des pourparlers entre le gouvernement nigérian et la secte islamiste Boko Haram, qui ont débouché sur un cessez-le-feu, a révélé le ministère tchadien des Affaires étrangères et de l’ Intégration africaine dans un communiqué officiel publié vendredi soir.

“C’est à la demande des deux parties que le Tchad a accepté le rôle de facilitateur et a abrité les premiers contacts qui ont eu lieu le 14 et 30 septembre dernier. Au cours de ces rencontres, les deux parties ont accepté le principe de régler leur différend par le dialogue et convenu de poser quelques actes traduisant la bonne volonté de part et d’autre”, précise le texte.

La récente libération des otages chinois et camerounais et l’ annonce d’un cessez-le-feu entre Abuja et Boko Haram, plus tôt dans la journée de vendredi, constituent la concrétisation de ces engagements.

Il est également prévu, selon N’Djaména, la libération par Boko Haram des jeunes filles enlevées à Chibok et celle de certains partisans du groupe armé islamiste détenus dans des prisons nigérianes. Les modalités de ces libérations sont convenues entre les deux parties à la médiation tchadienne.

Les autorités nigérianes ont annoncé plus tôt dans la journée de vendredi la conclusion d’un accord avec Boko Haram, accord prévoyant le cessez-le-feu et la libération des écolières enlevées en avril dernier.

Selon le communiqué du ministère tchadien des Affaires étrangères, “le gouvernement tchadien se félicite de l’ instauration du dialogue entre le gouvernement nigérian et Boko Haram et invite les deux parties à maintenir cet élan”.

Le 17 mai, à Paris, cinq chefs d’Etat du Nigéria et des pays voisins, dont le Tchad, réunis autour du président français François Hollande, ont adopté un plan d’action régional pour lutter contre Boko Haram, devenu une menace majeure dans la région.

Au mini-sommet de Paris, N’Djaména, la capitale tchadienne, a été choisie comme plate-forme, centre d’opérations à partir duqueltoutes les actions concertées, combinées et coordonnées vont être menées pour éradiquer la secte islamiste nigériane.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :