Tchad : Airtel, Tigo & Salam condamnés à verser plus de 8 milliards pour manquement sur la qualité des services

Tchad : Airtel, Tigo & Salam condamnés à verser plus de 8 milliards pour manquement sur la qualité des services

Le président du conseil de régulation de l’ARCEP, Emmanuel Nadjingar a tenu un point de presse ce mardi 13 octobre 2020 pour expliquer les conclusions de contrôle 2020 sur la qualité de service des opérateurs de téléphonie mobile.

Conformément à sa mission de contrôle, le 13ème audit, sur la qualité de service réalisé du 10 juillet 2020 au 11 septembre 2020. Ce contrôle a permis d’évaluer la couverture des réseaux 2G et 3G ainsi que la qualité des services 2G et 3G (Voix, SMS et Data) fournies par les trois opérateurs de téléphonie mobile (Tigo, Airtel et Salam) dans les 29 localités et sur les 27 axes routiers ainsi que la couverture 4G et la qualité des services Voix, SMS et data fournies par ces derniers.

Selon le président du conseil, l’audit de 2020 a relevé malheureusement des manquements sur plusieurs indicateurs mesurés et les engagements contenus dans le protocole d’accord signé en juin 2019 n’ont pas été respectés par les signataires notamment Tigo et Airtel.  

Après un conseil tenu ce mardi, des sanctions pécuniaires sont infligés aux trois opérateurs.

  • Airtel a subi un taux de sanction de 7% soit 4.275.103.073 fcfa
  • Salam a subi un taux de sanction de 9.65% soit 63.655.915 fcfa
  • Tigo a subi un taux de sanction de 6,28% soit 4.115.715.603 fcfa

Les produits de ces sanctions permettront à l’ARCEP de se doter des outils et des équipements performants pour assurer avec efficacité le contrôle de la qualité de service au bénéfice des consommateurs. « Retenez que le Régulateur fait de la qualité de service son credo pour forcer les opérateurs de la téléphonie mobile à améliorer constamment leurs installations pour permettre aux usagers d’avoir des communications de qualité » a conclu le président de conseil de l’ARCEP.

4 Commentaires

  1. raoul maintangar
    13 octobre 2020 at 20 h 34 min Répondre

    Qu’elles ne se déversent pas sur nous.

    • Al-khali Khamis Paul
      16 octobre 2020 at 7 h 13 min Répondre

      Veuillez suivre ce que vous avez commencé jusqu’à la fin. Ça ne serre à rien d’augmenter la souffrance des consommateurs si vous pensez que cela aura des répercussions sur les consommateurs que nous sommes. Tiens! Dans tout ça quelle sera la part des consommateurs par rapport au dommages réparés ?

  2. wore TAOKREO
    14 octobre 2020 at 8 h 49 min Répondre

    Malheureusement ce sont les consommateurs Tchadiens qui paieront le prix de cette sanction.

  3. Bakhit
    14 octobre 2020 at 21 h 38 min Répondre

    C’est de bla bla juste pour remplir leurs poches

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :