Tchad : 6163 cas de Chikungunya à Abéché selon le ministre de la santé publique

Le ministre de la santé publique a fait un point de presse relatif à la situation épidémiologique de la maladie de Chikungunya à Abéché et Adré. Cette maladie, déclarée depuis il y a quelques jours, fait plusieurs victimes.

Diagnostiqué pour la première fois le 14 août chez une patiente âgée de 62 ans, le Chikungunya continuer à se propager dans la zone. Après avoir déployé une équipe d’experts et d’infectiologues sur le terrain pour des analyses et des constats, les résultats obtenus sont identiques à ceux des échantillons analysés au Cameroun. Ce qui montre que la maladie du Chikungunya existe belle est bien au Tchad, informe le ministre de la santé, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul. En moins d’un mois, plus de 6.000 ont été atteintes de cette maladie.

Selon le Abdoulaye Sabre Fadoul, son département « Le ministère n’a pas voulu faire de déclaration officielle sur l’épidémie de Chikungunya qui se vie à Abéché pour la simple raison que conformément au règlement sanitaire international, il fallait que les résultats obtenus par nos laboratoires soient confirmés par un contrôle de qualité par un laboratoire excellent».

Le ministère de la santé publique et ses partenaires appellent la population à plus de vigilance. De même le respect des mesures telles que porter des habits qui couvrent tout le corps et ceux qui peuvent empêcher l piqure de moustiques.

Il est à noter que le Chikungunya est une maladie qui se transmet par la piqûre de deux types de moustiques femelles. Il s’agit de aedes Aegypti et aedes albopictus.

Un commentaire

  1. Abakar Mahamat Maïna
    31 août 2020 at 16 h 34 min Répondre

    Que Dieu nous sauve de cette épidémie et guerris tous ceux qui ont été prises par cette nouvelle maladie.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :