Tchad : 52 élèves manifestants condamnés à trois mois de sursis et 5000 FCFA d'amende

Plus de 200 élèves ayant manifesté lundi dernier (9 mars) et arrêté par la police ont été libérés ce matin. Aux audiences quotidiennes de flagrant délit du tribunal de grande instance de N’Djamena, 57 ont comparu pour trouble à l’ordre publique, rébellion et destruction de biens.

Après une longue délibération, le tribunal à laisser tomber les délits de troubles à l’ordre public, rébellion et destruction de biens, il les a transformer en délit de résistance à l’action des autorités, et ordonne la libération formelle de cinq personnes, dont celle de deux prévenus demandée par le ministère public dans ses réquisitions.

Les 52 autres prévenus, reconnus coupables de délit de résistance à l’action des autorités, sont condamnés à trois mois de prisons avec sursis et 5000 FCFA d’amende. Tous les 57 prévenus sont rentrés avec leurs parents. Parmi les 57, il y a 10 filles. Sur les élèves poursuivis, il y a 26 élèves du Lycée de Gassi et Atrone. Rappelons que plus 150 autres élèves arrêtés ont été libérés en début de semaine dernière.

2 Commentaires

  1. Dan
    17 mars 2015 at 9 h 05 min Répondre

    Et le tueur de notre frere n’est pas condamné?

  2. NDENGAR Masbé
    17 mars 2015 at 9 h 29 min Répondre

    on ne se laissera pas faire!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :