Tchad: 40 458 cas de rougeole dont 394 décès, ces trois dernières années

SANTÉ-l’épidémie de rougeole devient préoccupante ces trois dernières années au Tchad. Une campagne de vaccination contre cette maladie sera lancée du 12 au 18 janvier dans la province du Mayo-Kebbi Est, par le ministère de la santé publique. L’annonce a été faite ce 07 janvier lors d’un échange entre la direction de vaccination et la presse .


Depuis quelques années, l’épidémie de la rougeole connaît une montée en flèche au Tchad. La situation “sévit de manière endemo-épidémique”, selon la direction de la vaccination du ministère de la santé publique et de la solidarité nationale.
En trois ans, de 2018 à 2020, le Tchad a enregistré 40 458 cas de rougeole dont 394 décès, informe la direction de la vaccination.

Ces cas s’expliquent par le manque d’information sur l’épidémie. 41% de la population sont manqués d’information et de motivation. A cela, s’ajoute le faible taux de couverture vaccinale estimé à 37%, selon l’enquête menée par L’Organisation mondiale de la santé (OMS-Tchad). L’enquête a également relevé un mauvais accueil des patients dans les structures sanitaires du pays.

Face à cette situation, la direction affirme qu’il est nécessaire de faire la campagne de routine contre l’épidémie de rougeole. Les enfants de neuf mois à moins de 5 ans sont concernés. “Seule la vaccination pourrait faire éviter de contracter la rougeole”. Cette campagne sera lancée du 12 au 18 janvier dans toutes les 23 provinces du Tchad. Le lancement aura lieu dans la province du Mayo-Kebbi Est, précisément à Bongor.

Lors de la campagne, il sera également question d’informer les parents sur les dangers de la rougeole. Car “un enfant atteint de la rougeole peut être sourd-muet, malvoyant et autres”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :