Tchad : 23 millions de dollars pour développer le solaire en zone rurale

Tchad : 23 millions de dollars pour développer le solaire en zone rurale

Le conseil des ministres tchadien a autorisé le président Idriss Déby à ratifier le prêt de financement d’un projet d’énergie solaire pour le développement rural d’un coût global d’environ 23 millions de dollars, a annoncé jeudi Madeleine Alingué, porte-parole du gouvernement.

Ce projet initié par le gouvernement avec l’appui technique et financier de la Banque islamique de développement (BID) sera financé à hauteur de 87% par la BID, à 11% par le Tchad et à 2% par l’Office national d’électricité et d’eau du Maroc. Les remboursements sont prévus sur 30 ans.

Destiné à fournir une électricité fiable et abordable pour les populations rurales le long de l’axe Toukra-Mandalia (à 80km au sud de N’Djamena), il devrait permettre d’améliorer les conditions de vie et les activités économiques locales comme l’agriculture et l’élevage.

Le taux d’accès à l’électricité au Tchad est estimé à moins de 5%. La consommation est concentrée à 80% à N’Djamena, la capitale, où seulement un tiers de la population a accès à l’électricité.

“Le potentiel photovoltaïque est excellent et cette ressource est aujourd’hui privilégiée par le gouvernement pour l’électrification des villages et des villes”, a noté Mme Alingué.

Du nord au sud de ce pays sahélien, le soleil brille entre 2.750 et 3.250 heures par an, ce qui donne en moyenne 4 à 6 kWh par mètre carré et par jour. Début décembre, le thermomètre continuait d’afficher autour des 35°C à l’ombre dans la capitale tchadienne.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :