Tchad : 21 millions de dollars débloqués par une ONG pour l’éducation d’urgence

Tchad : 21 millions de dollars débloqués par une ONG pour l’éducation d’urgence

COOPÉRATION – 21 millions de dollars sont accordés au Tchad par l’ONG Education can not wait comme appui à l’éducation d’urgence.

Le programme pluriannuel d’appui à la résilience de l’éducation en situation d’urgence au Tchad 2020-2022 est lancé ce samedi 8 février 2020 à l’école primaire de zafaya dans le 8e arrondissement de N’Djamena.

C’est pour assurer une éducation de qualité aux enfants en situation d’urgence tels que les réfugiés et les déplacés que ce programme d’appui à l’éducation en situation d’urgence est lancé par l’ONG Education can not wait, l’Unicef et le Ministère de l’éducation du Tchad.

Ce programme dont la durée est de trois ans a pour but de « fournir une éducation de qualité à plus de 130 000 filles et garçons des communautés affectées par l’urgence dans les provinces du Lac et du Logone oriental », précise Dr Viviane Steirteghem, représentante de l’Unicef au Tchad.

Pourquoi investir pour une éducation situation d’urgence au Tchad ?

Le Tchad accueille environ 470 850 réfugiés, 112 130 rapatriés et 133 338 déplacés internes, selon le rapport d’OCHA de septembre 2019. Parmi ce nombre, 49% sont des enfants âgés de 3 à 17 ans.

Ces enfants sont constamment aux prises avec l’insécurité, les inégalités et les pratiques discriminatoires. De plus, les conditions économiques de leurs familles et la faible performance de l’offre éducative dans les zones touchées par la crise humanitaire privent les enfants de leur droit à une éducation de « qualité, inclusive et sensible au genre ».

A lire: à Kékédina, l’école tend à disparaître

C’est au vu de cette situation que le le fonds Education can not wait qui signifie en français « éducation sans délai » qui investit dans plus de 30 pays touchés par les crises, pour répondre aux besoins éducatifs, attribue au Tchad un fonds de 21 millions de dollars soit environ plus de 13 milliards de francs CFA pour lui permettre d’y faire face.

A quoi servira ce fonds ?

Explicitement, ce fonds permettra de renforcer l’accès à l’éducation et le maintien des élèves à l’école ; d’offrir une éducation non-formelle et l’apprentissage professionnel pour tous les enfants hors du système scolaire ; mais aussi d’améliorer la qualité de l’enseignement et de renforcer la gestion du système éducatif par la collecte de données fiables en temps réel.

A savoir, c’est pour la deuxième fois que Education can not wait vient en aide au gouvernement tchadien, dans le domaine éducatif. Les zones d’intervention de cette deuxième comprendront le Lac, le Mandoul, le Wadi fira, le Kanem et le Logone oriental.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :