Tchad : 19 présumés mineurs récupérés des mains de trafiquants par l’armée et remis au ministère de la femme et de la  protection de la petite enfance

0
18

L’état-major général des armées du Tchad a remis ce samedi 13 février au ministère de la femme et de la protection de la petite enfance des enfants victimes de trafic humain transfrontalier. C’était au sein dudit ministère.

Le bataillon tchadien de la force conjointe du G5 Sahel basé à Wour, dans le Tibesti a appréhendé, lors de ses patrouilles de routine, le 6 février dernier, 23 personnes parmi lesquelles 19 présumés mineurs. Ces mineurs sont conduits par deux adultes à bord d’un véhicule non immatriculé. Le commandement du bataillon a été donc instruit de transférer ces présumés trafiquants et leurs victimes à N’Djamena afin que les premiers répondent de leur acte devant la justice.

« Je voudrai dans un premier temps remercier les forces de défense et de sécurité du G5 Sahel qui ont sauvé de justesse ces enfants des mains des individus sans foi ni loi. N’eut été leur vigilance, ces innocents seraient déjà déportés hors du Tchad pour être exploités comme esclaves », se réjouit la directrice générale du ministère de la femme, Dangar Allahissem Yankal Martine.

Le ministère de la femme et de la protection de la petite enfance s’occupera des mineurs, en coordination avec l’UNICEF.

Le chef d’état-major général adjoint des armées, le général Djimadoum Tiraina, a félicité le bataillon de la force conjointe à travers son bataillon de Wour pour le travail remarquable dans cette zone.

Laisser un commentaire